Académie des Beaux-Arts
English version |
Suivez-nous sur :

Lundi 25 septembre 2017

Le Prix de Gravure Mario Avati - Académie des beaux-arts 2017 a été attribué à Wendelien Schönfeld, cinquième lauréate du prix.

Née à La Haye en 1950, Wendelien Schönfeld a étudié à la Rijksacademie van Beeldende Kunsten à Amsterdam, de 1973 à 1977.
Quel que soit le médium utilisé - gouache, peinture, sculptures en bois, xylographie - Wendelien Schönfeld s’inspire toujours de son environnement qu’elle esquisse sur le vif, avec une fascination pour la lumière et ses effets. L’artiste maîtrise l’art difficile de la xylographie en couleur et ses estampes figuratives n’ont pas la rigidité que l’on rencontre parfois dans cette technique. Elle grave à la gouge dans le bois, comme si elle tenait un crayon à la main, et mélange ses couleurs (une par planche) comme un peintre mélange sa peinture.
En 2010 elle expose à la Fondation Custodia les gravures sur bois et esquisses de la demeure parisienne, puis publie « Hôtel Turgot » en 2012.
En 2012, une exposition lui est dédiée au Musée de la Maison de Rembrandt, à Amsterdam.
Ses œuvres sont notamment représentées dans les collections du Cabinet de gravure du Rijksmuseum, du Musée Henriette Polak, du Musée Mauritshuis à La Haye et de la Fondation Custodia.
Wendelien Schönfeld vit et travaille à Amsterdam.



Le Prix de Gravure Mario Avati-Académie des beaux-arts : un prix pour encourager la gravure contemporaine.

Attribué pour la première fois en 2013 à Jean-Baptiste Sécheret, en 2014 à Christiane Baumgartner, en 2015 à Devorah Boxer et en 2016 à Agathe May, il a été créé en hommage au graveur Mario Avati, grâce à la donation d’Helen et Mario Avati, sous l’égide de l’Académie des beaux-arts et le parrainage de CAFAmerica, D’envergure internationale, le prix a vocation à encourager les artistes qui, par la qualité de leur œuvre contribuent à faire progresser l'art de l’estampe, à laquelle Mario Avati a consacré sa vie. Il récompense un artiste confirmé, de toute nationalité, pour son œuvre gravé, quelle que soit la technique d’impression utilisée. Il est doté d’un montant de 40.000 US $.

Le prix sera remis à la lauréate lors de la séance solennelle de l’Académie des beaux-arts le 15 novembre prochain. Une exposition de ses œuvres sera organisée au Palais de l’Institut de France en 2018.

Lire le communiqué de presse




28/09/2017
Partager le site