Académie des Beaux-Arts
English version |
Suivez-nous sur :

Mercredi 7 février

L’Académie des beaux-arts a accueilli, dans la soirée du mercredi 7 février, la première finale nationale du concours d’expression publique Eloquentia sous la Coupole du Palais de l’Institut de France, en présence de Madame Françoise Nyssen, ministre de la culture, et de nombreuses personnalités.

Après que Monsieur Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, a ouvert le concours et que Madame Françoise Nyssen a prononcé un discours sur les vertus de la parole et de l’expression publique, les finalistes, Martial Jardel (lauréat Eloquentia Limoges 2017), Grégoire Gouby (lauréat Eloquentia Saint-Denis 2017), Alyune-Blondin Diop (finaliste Eloquentia Nanterre 2017) et Ludivine Soulier (lauréate Eloquentia Grenoble 2017) se sont affrontés autour de deux thèmes : « La parole est-elle un art contemporain ? » et « L’interprétation est-elle une création ? ».

Après délibérations, le jury a désigné Martial Jardel comme « meilleur orateur de l’année 2017 ». Il a remporté une bourse d’études de 2000 euros dotée par la Coopérative Indigo et l’Académie des beaux-arts. Les trois autres finalistes ont également reçu des bourses d’études dotées conjointement par l’association et l’Académie, respectivement d’un montant de 1000 euros et 500 euros.

Lire le communiqué de presse






08/02/2018
Partager le site