Académie des Beaux-Arts
English version |
Suivez-nous sur :
Musée Marmottan MonetFondation Claude Monet à GivernyBibliothèque Marmottan Fondation Ephrussi Fondation Jean et Simone Lurçat

Musée Marmottan Monet

 


© Christian Baraja


Impression, soleil levant, Monet, 1872.
Paris, musée Marmottan Monet
© Christian Baraja




Vue de la salle Wildenstein
du musée Marmottan Monet
© Christian Baraja




Le Pont de l’Europe.
La gare Saint-Lazare, Monet, 1877
Paris, musée Marmottan Monet
© Musée Marmottan Monet, Paris
/ The Bridgeman Art Library




La salle Monet, construite par
l’architecte académicien et
conservateur du Musée Jacques
Carlu © Christian Baraja


Actualités

Exposition

Corot, le peintre et ses modèles

8 février 2018 - 8 juillet 2018


Aujourd’hui universellement célèbre pour ses paysages, Camille Corot fut aussi un immense peintre de figures ; Degas l’estimait d’ailleurs tout particulièrement en ce domaine, soulignant sa modernité. Portraits d’intimes et nus étranges, paysannes romaines et moines absorbés dans la lecture, enfants et modèles d’ateliers, femmes à la mode et hommes en armures, Corot aborda tous les genres avec succès, des toutes petites effigies de ses intimes à ses monumentales figures de fantaisie, dont la Femme à la perle du Louvre est la plus célèbre. Contemporain aussi bien d’Ingres auquel il rend hommage que de Courbet ou du jeune Manet, auquel il se confronte, Corot, au cours de sa longue carrière, cherche, avec ses figures, à élever un pont entre tradition et modernité.

Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis (musée du Louvre, musée des Beaux-Arts de Lyon, musée d’Art et d’Histoire de Genève, Fondation Collection E.G. Bührle de Zurich, le Metropolitan Museum of Art de New York, la National Gallery of Art de Washington, la collection Thyssen-Bornemisza de Madrid,…), l’exposition organisée par le musée Marmottan Monet entend mettre en lumière cet aspect aussi original que brillant de la production de celui qui fut le premier paysagiste moderne.


Plus d'informations (site du musée)


Les P'tits Marmottan
Le Musée propose des ateliers pédagogiques pour les enfants.

Le programme du mois d'avril.

Plus d'informations

Acheté en 1882 par Jules Marmottan au Duc de Valmy, ce pavillon de chasse situé près du Bois de Boulogne fut transformé en hôtel particulier par son fils Paul Marmottan. A sa mort en 1932, ce dernier lègue à l’Académie des Beaux-Arts la totalité de ses collections, son hôtel particulier et sa bibliothèque sise à Boulogne, l’actuelle Bibliothèque Marmottan.

Si les goûts de Jules Marmottan le portent surtout vers la peinture des primitifs allemands, flamands et italiens, la passion de son fils Paul pour la période napoléonienne l’amène tout naturellement à rassembler des tableaux, des sculptures et des meubles de style Empire. Ainsi, sa collection comprend des bronzes ciselés par Thomire, des sièges dus à George Jacob et des peintures de Carle Vernet, Louis Boilly ou François-Xavier Fabre…

En 1957, Mme Victorine Donop de Monchy fit don au Musée Marmottan une partie de la collection héritée de son père, le docteur Georges de Bellio. Médecin et ami des peintres impressionnistes, celui-ci avait acquis plusieurs œuvres de Monet, Pissarro, Renoir et Sisley, notamment Impression soleil levant de Monet qui donna son nom au mouvement.

Cette donation exceptionnelle incita probablement Michel Monet, le fils cadet du peintre, à léguer à l’Académie la propriété de Giverny et les œuvres de son père restées en sa possession : 80 huiles, quatre pastels et trois dessins, mais aussi des caricatures exécutées durant sa jeunesse et des carnets de croquis. C’est ainsi que le Musée Marmottan possède aujourd'hui la plus importante collection au monde d’œuvres de Claude Monet, à laquelle s’ajoute la collection personnelle du peintre, qui comprend notamment des œuvres de ses amis Boudin, Caillebotte, Guillaumin, Jongkind, Manet, Morisot, Pissarro, Renoir et Rodin.

En 1980, Daniel Wildenstein décide de lĂ©guer au Musée l’extraordinaire collection d’enluminures rassemblée par son père, qui comprend 228 miniatures médiévales détachées d’antiphonaires, de missels ou de livres d’heures.

Les œuvres réunies par Henri Duhem et son épouse Mary Sergeant viennent admirablement compléter ce fonds en 1987 grâce à la générosité de leur fille Nelly Duhem. Peintre et compagnon d’armes des post-impressionnistes, Henri Duhem fut aussi un collectionneur passionné rassemblant les œuvres de ses contemporains.

En 1996, la Fondation Denis et Annie Rouart est créée au sein du Musée Marmottan Monet dans le respect du souhait de sa bienfaitrice. Le Musée enrichit alors ses collections d’œuvres prestigieuses de Berthe Morisot, Edouard Manet, Edgar Degas, Auguste Renoir ou encore Henri Rouart.

Depuis lors de nombreux autres legs, tout aussi importants, sont venus compléter les collections du musée tels que ceux d’Emile Bastien Lepage, de Vincens Bouguereau, d’Henri Le Riche, de Jean Paul Léon, d’André Billecocq, de Gaston Schulmann, de la Fondation Florence Gould, de Roger Hauser, de Cila Dreyfus, ou encore celui de Thérèse Rouart.





www.marmottan.fr

Musée Marmottan Monet
2, rue Louis Boilly
75016 Paris

Directeur : Patrick de Carolis
Partager le site