Philippe GAREL
English version |
Suivez-nous sur :

né à Trébeurden (Bretagne)
le 26 septembre 1945

Philippe GAREL

Section I : Peinture
Fauteuil V

Peintre

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 27 mai 2015, au fauteuil de Georges Rohner




  • Biographie
  • Distinctions
  • Canal académie
  • Discours

"L’apparence première est celle d’une simple branche métallique que quelques discrètes adjonctions font ressembler à une épée rudimentaire. Une observation plus soutenue révèle d’autres intrusions et nous alerte sur la nature véritable de cet objet hybride. Boussole, fil à plomb, tire-bouchon, critérium, lames, fiole y habitent. Philippe Garel aussi s'y cache..."

Philippe Garel est né en 1945 à Trébeurden en Bretagne. De 1962 à 1968, il étudie à l’Ecole des beaux-arts de Quimper, de Rennes et de Paris. 1967 signe sa première participation à la Biennale des jeunes de Paris. Sa première exposition personnelle a lieu à la Maison de la Culture de Rennes en 1974. Suivront des expositions à Paris, Madrid, Bruxelles, Bologne, Milan, Rome Turin, Münich, New York, Huston, Genève, Amsterdam.

Musées et centres d’art lui ont consacré des rétrospectives en France, en Italie et en Allemagne : en 1996 à la « Sala delle Collonne » à Nonantola (Modène), en 2002 au Panorama Museum à Leipzig, en 2008 au Musée Cognacq-Jay à Paris, en 2009 au Musée de l’Arsenal à Soissons, en 2010 à la galerie Julio Gonzalez à Arcueil, en 2011 au Palais synodal à Sens, en 2012 au centre d’art contemporain de la Matmut à Rouen.

Son œuvre de peintre est régulièrement ponctuée de réalisations sculpturales monumentales essentiellement en bronze, répondant à des commandes publiques ou privées. On peut citer parmi elles le « Monument à Léon Blum » Place Léon Blum à Paris, le « Monument à Jean Perrin » à la Réunion, « Maternité » à Yaoundé, « Claude Monet » à Rouen, « Arbre renversé » à Paris, « Les Encyclopédistes » à Herblay, « La Marche » à N’ Djamena, « Le serment d’Hippocrate » à Rouen, « Le Panthéon » au château de Saint-Pierre de Varengeville, « Le Vent » à Bénodet.
 


Chevalier des Arts et Lettres
Partager le site