Claude ABEILLE
English version |
Suivez-nous sur :
De nombreuses informations sont disponibles sur le site internet de Claude ABEILLE.

né à Landerneau (Finistère-Nord)
le 4 mars 1930

Claude ABEILLE

Section II : Sculpture
Fauteuil II

Sculpteur et graveur

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 09 décembre 1992, au fauteuil de Raymond-Martin


Président de l’Académie des Beaux-Arts en 2014

  • Biographie
  • Distinctions
  • Actualités
  • Canal académie
  • Discours
  • Oeuvres

Elève de Couturier à l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris où il obtient son diplôme en 1952, Claude Abeille fréquente l’Ecole des Beaux-Arts en auditeur libre (1955) et débute ses premières études de torses en 1956.

C’est à partir de cette date et jusqu’en 1970, qu’il collabore à l’illustration de l’Encyclopédie de la Pléiade, dirigée par Raymond Queneau, et de l’Univers des Formes chez Gallimard. Parallèlement à l’expression graphique, il poursuit ses recherches sculpturales et il obtient le Prix Bourdelle de Sculpture, consécration suivie d’une exposition personnelle d’un ensemble de torses au Musée Bourdelle en 1964.

Depuis cette date, Claude Abeille expose régulièrement au Salon de Mai, au Salon de la Jeune Sculpture (Paris et Montréal), au Salon Grands et Jeunes d’aujourd’hui, à la Biennale Formes humaines ainsi qu’à celle de sculpture en plein air d’Anvers, et au Salon de Bayeux où il obtient le Prix de Gravure en 1975.

A partir de 1967, Claude Abeille participe à de nombreuses réalisations architecturales par la création de sculptures pour des édifices religieux, des établissements scolaires, etc.
En 1984 et 1985, il est Professeur aux Ateliers de la Ville de Paris (Montparnasse) et devient l'un des Membres-fondateurs de l'École supérieure Art-Technique et Environnement Publicitaire (Paris, 1985-1996).
En 1989, il obtient le Prix Dumas-Millier de Sculpture.

Tour à tour sculpteur, peintre, graveur, Claude Abeille, comme le disait déjà de lui Raymond Queneau en 1964 (dont il réalise la médaille en 1973 pour la Monnaie de Paris), "donne l’exemple d’une recherche qui trouve dans l’honnêteté sa force et dans le mûrissement son essor, une recherche qui est d’ailleurs dores et déjà ponctuée d’œuvres honnêtes, fortes, mûries, enthousiastes ".




Principales oeuvres

- 1957. Illustrations pour Gallimard, l'Encyclopédie de la Pléiade dirigée par R. Queneau.
- 1958-1970. Illustrations pour L'Univers des Formes, Skira.
- 1958-1974. Série des Torses.
- 1965. Fontaine en bronze à Illzach (Haut-Rhin).
- 1967. Gisant en bronze, monument de Ballersdorff (Haut-Rhin). Christ, bronze, église de Cahagnes (Calvados). Soleil, bronze, lycée de Mulhouse (Haut-Rhin). Stèle commémorative en pierre (Balzenheim, Haut-Rhin).
- 1968. Torse, marbre, C.E.S. de Sarralbe (Moselle).
- 1969. Sculpture en bronze, C.E.S. Saint-Exupéry (Mulhouse).
- 1970. Le Vent, bronze, lycée de Saint-Affrique (Aveyron). Figure couchée, bronze, C.E.S. de Sainte-Marie-aux-Chênes (Moselle). Relief en aluminium, Hôtel Frantel (Mulhouse).
- 1971. Sculpture en pierre, collège Louis Pergaud (Mulhouse).
- 1973. Hommage à Ledoux, colonne en pierre (Mulhouse). Médaille Raymond Queneau, Monnaie de Paris.
- 1974. Torses et emmanchements, théâtre de plein air (Istre, Bouches-du-Rhône).
- 1975. Torse vacant, bronze. Place-parloir, pierre (Romorantin, Loir-et-Cher).
- 1976. Colombe, marbre (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise).
- 1977. L'homme absent, Grand Pantalon, Vestes, plâtres et bronzes.
- 1978. Théâtre en plein air et fontaines, place des Roches (Isle d'Abeau, Isère). Manège, pierre (Guyancourt, Yvelines). Fontaines et bancs (Montreuil, Seine-Saint-Denis). Veste noire, marbre.
- 1980. Illustrations pour L'Égypte du crépuscule de Jean Leclant, coll. Univers des Formes.
- 1981. Fontaines et bornes en pierre, Maison de la Culture (Aulnay-sous-Bois, Seine-Saint-Denis).
- 1982. Fleur de pierre, marbre (Beaune, Côte-d'Or). Les passants, pierre, place publique de Satory (Yvelines).
- 1983. Veste de mai, bronze. Chouette, pierre (Éragny, Val-d'Oise). Sculpture en pierre, Groupe plâtre.
- 1988. Cascade.
- 1989. Éole.
- 1989-1990. Wallman, bronze.
- 1992. Chemise perplexe.
- 1993. Strates.
- 1994. Lecteur.
- 1995. Le Guetteur.
- 1996. Christ en gloire, pierre, chapelle Saint-Antoine (Montreuil).
 

Principale collection publique

Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris
 

Biographie et bibliographie

- Claude Abeille, Le Vestiaire, par G. Lascault et J. Berger, catalogue de l'exposition dans la Chapelle Saint-Louis de la Salpêtrière, Paris, 1991.
- Discours prononcé par Jacques Despierre lors de l'installation de Claude Abeille, le 26 janvier 1994, publications de l'Institut de France, nol, 14p.
- Dictionnaire des Peintres, Sculpteurs, Dessinateurs et Graveurs, par E. Bénézit, Paris, 1976, t.1, p.9.

Chevalier de la Légion d'Honneur
Officier de l'Ordre National du Mérite
Commandeur des Palmes Académiques
Officier des Arts et Lettres


13 au 29 octobre : exposition personnelle "Rodin... et après" à la Galerie La Maison-près-Bastille (dans le 11e arrondissement).



Partager le site