Roman POLANSKI
English version |
Suivez-nous sur :

né à Paris
le 18 août 1933

Roman POLANSKI

Section VII : Créations artistiques dans le Cinéma et l'Audiovisuel
Fauteuil II

Comédien et Cinéaste

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 11 mars 1998, au fauteuil de Marcel Carné




  • Biographie
  • Distinctions
  • Canal académie
  • Discours
  • Oeuvres

Roman Polanski a survécu à une jeunesse difficile dans l’horreur de l’occupation nazie, vivant dans une famille de paysans polonais après s’être échappé du ghetto de Cracovie le jour de sa destruction. Sa mère, déportée à Auschwitz, n’en reviendra pas. Son père survivra quant à lui à sa déportation au camp de concentration de Mauthausen.

A 12 ans, Roman Polanski retrouve Cracovie libérée où il fréquentera plus tard l’Ecole des Beaux- Arts. Il fait ses débuts d’acteur au théâtre à l’âge de 14 ans et participe à la radio à des émissions populaires pour enfants. Puis il entre à l’Ecole Nationale du Cinéma à Lodz, dont il sort en 1959 doté d’un diplôme de réalisateur. En qualité d’acteur, il joue dans plusieurs films polonais dont Génération d’Andrzej Wajda. 

Encore étudiant, Roman Polanski réalise plusieurs courts-métrages, dont Deux Hommes et une Armoire (1958), qui emporte plusieurs prix internationaux et Quand les Anges tombent (1959). Après avoir obtenu son diplôme, il vit à Paris pendant deux ans et continue à réaliser des courts métrages. Parmi eux Le Gros et le Maigre (1961) et Les mammifères (1962) qui obtient le Grand Prix au Festival de Tours. 

Il fait son entrée sur la scène internationale, reconnu comme un brillant et jeune talent dès son premier grand film en 1962 : Le couteau dans l’Eau, qui remporte le Prix de la Critique au Festival de Venise et est nommé pour l’Oscar du meilleur film étranger. 
C’est à cette époque qu’il rencontre Gérard Brach avec qui il écrira plusieurs de ses films. 
En 1964, Roman Polanski réalise son premier film en langue anglais, Répulsion, une production britannique avec Catherine Deneuve en vedette. Répulsion gagne l’Ours d’Argent au Festival du Film à Berlin (1965) ; l’année suivante Cul de Sac obtient l’Ours d’Or au même festival. 
Dans son film suivant, Le Bal des Vampires (1967), le cinéaste interprète aussi le rôle principal. L’énorme succès de Rosemary’s Baby (1968) marque son premier film américain et lui vaut une nomination aux Oscars pour le Meilleur Scénario ainsi que le prix David di Donatello, en Italie, en 1969. 
En 1971, Roman Polanski revient en Europe pour y réaliser l’adaptation de Macbeth (écrit en collaboration avec le critique Kenneth Tynan). L’année suivante, il dirige Marcello Mastroianni dans What ?, produit par Carlo Conti. 
Son film suivant, Chinatown (1974), un classique du cinéma tourné à Hollywood, représente le réalisateur dans un petit rôle d’une brute coupeur de nez de Jack Nicholson. Le film reçoit 11 nominations aux Oscars dont celle du Meilleur Film et celle du Meilleur Réalisateur. Il vaut à Roman Polanski le Golden Globe Award du Meilleur Réalisateur. 
Il est aussi inoubliable dans le rôle du locataire suicidaire dans son suspense psychologique Le Locataire, avec Isabelle Adjani et Shelly Winters. 
En 1979, son film Tess, avec Nastassja Kinski, adapté de l’œuvre de Thomas Hardy –Tess of the d’Uberbilles – vaut à Roman Polanski les nominations du Meilleur Réalisateur aux Oscar et au Golden Globe. Il obtient un César ainsi que l’Award de l’Académie britannique (Bafta) comme Meilleur Réalisateur. Il est aussi élu Meilleur Réalisateur par l’Association des Critiques de films de Los Angeles. 
Dans les années 80, il réalise Pirates, une satire d’aventures avec Walter Matthau et Frantic, un thriller avec Harrison Ford et Emmanuelle Seigner. Elle l’épousera plus tard et lui donnera deux enfants. Elle sera l’héroïne de son prochain film La Neuvième Porte (1999), avec Johnny Depp. 

Le sujet de son film Le Pianiste est basé sur les mémoires de Wladyslaw Szpilman, juif polonais qui raconte sa survie durant la seconde guerre mondiale. Présenté à Cannes en 2002, le film remporte la Palme d’Or. Suivront d’autres nombreux prix dont 7 César incluant Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, 2 Bafta (British Academy of Film and Television Arts équivalent anglais des César) dont Meilleur Film et Meilleur Réalisteur. En Pologne, le film a remporté 8 Eagle (équivalent polonais des César) incluant Meilleur Film et Meilleur Réalisateur. Roman Polanski a également reçu le Prix pour la carrière. En Espagne, le film a remporté un Goya pour le Meilleur Film européen. 
Le Pianiste a reçu 7 nominations aux Oscars et a remporté 3 Oscars dont Meilleur Film. Roman Polanski a reçu l’Academy Award pour le Meilleur Réalisateur.

En 2002, Roman Polanski joue dans un film de Andrezj Wajda Zemsta.

En 2005, il réalise Olivier Twist d’après l’œuvre de Charles Dickens avec Ben Kingsley dans le rôle de Fagin.

En 2007, il apparaît dans le film Rush Hour 3 de Brett Ratner et en 2008 il apparaîtra dans le film de Luigi Grimaldi Caos Calmo.

En 2009, il réalise le film The Ghost Writer d'après le roman de Robert Harris qui remportera en 2010 au Festival de Berlin l'Ours d'argent pour la meilleure mise en scène, ainsi que sept European Film Awards dont la meilleure mise en scène et le meilleur film. En 2011, au Polish Film Festival, il reçoit l'Eagle pour le meilleur film européen. 

En 2011, il réalise Carnage d'après la pièce de théâtre Le Dieu du Carnage de Yasmina Reza.

Il a reçu le César du meilleur réalisateur pour La Vénus à la fourrure, réalisé en 2013.

La carrière théâtrale de Roman Polanski n’en est pas moins bien remplie. Il a mis en scène trois opéras dont Lulu d’Alban Berg au Festival de Spoleto, Rigoletto de Verdi à l’opéra de Munich et Les Contes d’Hoffman à l’Opéra Bastille à Paris. 
En 1981, il a mis en scène et joué le rôle titre de la pièce de Peter Shaffer, Amadeus, d’abord à Varsovie, puis à Paris, face à François Périer. 
En 1988, il joue sous la direction de l’auteur dans la pièce de Steven Berkoof, Métamorphose adaptée de Kafka. En 1993, il joue aux côtés de Gérard Depardieu dans un film de Giuseppe Tornatore Une pure formalité
En 1996, Roman Polanski met en scène Master Class de Terence Mc Nally, à Paris, avec Fanny Ardant dans le rôle de Maria Callas. En 1997, à Vienne et en 2000 à Stuttgart, il dirige la comédie musicale tirée de son film Le Bal des Vampires. En 1999, il remonte en Italie, la pièce de Peter Shaffer, Amadeus, avec Luca Barbareschi dans le rôle de Salieri.
En 2003 il met en scène la pièce de Henrik Ibsen Hedda Gabler avec Emmanuelle Seigner, et, en 2006, la pièce de John Patrick Shanley's Doute avec Thierry Frémont. 

Une autobiographie du cinéaste, Roman, publiée en 1984 est devenue un best-seller traduit en plusieurs langues. 


Commandeur des Arts et Lettres
Partager le site