Marc SALTET
English version |
Suivez-nous sur :

né Alger (Algérie)
le 11 avril 1906

Marc SALTET

Section III : Architecture
Fauteuil Fauteuil VI

Architecte

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 13 décembre 1972

Décédé le 08 mars 2008.



  • Biographie
  • Distinctions
  • Discours
  • Oeuvres

 

Après ses études à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de 1927 à 1931, Marc Saltet obtient son diplôme d’architecte diplômé par le Gouvernement en 1936 et reçoit la même année le prix Berger de l'Académie des Beaux-Arts pour le plus grand nombre de médailles au moment du diplôme. Il est reçu en qualité de premier lauréat au concours des Bâtiments Civils et Palais Nationaux en 1946. Dès lors, il consacre sa carrière au maintien du patrimoine architectural français.

Tout d'abord chargé de mission au Commissariat à la Reconstruction de 1942 à 1946, il est ensuite nommé Architecte ordinaire (1946-1951) puis Architecte en Chef de l’Opéra de Paris (1951-1953), période durant laquelle il est également chargé de la reconstruction d’Amiens (jusqu'à 1954). Parallèlement à ces activités, il est Architecte ordinaire du Ministère des Affaires étrangères (1950-1953) et Architecte en Chef de la Chapelle expiatoire, rue d'Anjou (1951-1953).

De 1954 à 1973, année où il devient Membre de l'Académie d'Architecture, il est Architecte en chef, Conservateur du Domaine de Versailles et des Trianons, une période qui reste pour lui la plus importante de sa carrière. Il est également Architecte en Chef, Conservateur du Domaine national du Louvre et des Tuileries de 1968 à 1976. De 1973 à 1976, Marc Saltet est Inspecteur général des Bâtiments Civils et Palais Nationaux et devient Président de l'Académie d'Architecture.

Ses activités l'amènent à Montpellier, où il est Architecte chargé du secteur sauvegardé, de 1967 à 1976. A Paris, il est encore coordonateur de l'étude de la voie expresse Rive Gauche de 1972 à 1974 puis, de 1975 à 1978, coordonateur de l'élaboration de l'opération des Halles à Paris avant d'être en 1976, Architecte de l'Hôtel des Monnaies et Médailles de Paris.

Sachant associer passé et ère contemporaine, histoire et technologie, Marc Saltet a su donner à la France une image digne d’elle en réaménageant les plus grands sites de la région parisienne.

Ainsi, Olivier Messiaen, dans son discours de réception, l’accueillit-il en ces termes : "Marc Saltet, vous êtes architecte. Un architecte qui a fait avec Versailles et Trianon un pacte d’amour […] Mais êtes-vous seulement architecte ? Non. Vous êtes jardinier, fontainier, intendant, électricien, organisateur, caissier, plombier, et à l’occasion maître d’hôtel, décorateur, fleuriste. Plus exactement, vous êtes un architecte qui sait faire tout cela et qui apprendrait encore d’autres métiers si c’était nécessaire à la bonne marche de ses travaux ".




Principales activités architecturales

Bâtiment de la Marine Marchande à l'Exposition de 1937
Plan d'urbanisme de Provins 1942-1945
Travaux Ilot A à Amiens 1948-1951

Restauration du Domaine de Versailles et des Trianons 1954-1973
- 20 bassins restaurés (9 à Versailles, 11 à Trianon)
- 10 hectares de toitures refaites
- 4 Salons des Grands Appartements du Roy (Vénus, Mars, Hercule et Diane) restaurés (planchers et voussures peintes)
- 3 Salons des Appartements de la Reine (des Nobles, du Grand Couvert de la Reine, Chambre de la Reine) restaurés (planchers, voussure, boiseries)
- replantations à Trianon (900 arbres), allée des Matelots (450), allée des Mortemers (400), ifs des Parterres de Latone, du Midi, du Nord
- installation du chauffage dans le Palais 1957-1960
- remplacement des colonnes du Palais sur le Parc

Restauration et aménagement du Grand Trianon
- 1 hectare de toitures
- 210 fenêtres (menuiseries extérieures)
- 12 000 m² de planchers
- 600 m² de boiseries sculptées
- 48 km de câbles (installations mécaniques)
- chauffage et climatisation
- 30 chambres avec tout l'équipement sanitaire
- 22 lustres restaurés et équipés
- équipement de 2 cuisines
- équipement complet en téléphone et télévision
- restauration du parc alentour, 10 hectares, avec 6 bassins, treillages, éclairage des frondaisons et illumination des façades.

Domaine national du Louvre et des Tuileries 1968-1976 
- différentes restaurations
- travaux de toitures et aménagements muséographiques

Construction du Grand Central Téléphonique souterain des Tuileries 1971 -1972 8 000 m² enterrés sous le Jardin des Tuileries

Construction du Complexe téléphonique Alésia à Montrouge 1974 23 000 m²

Hôtel des Monnaies et Médailles 1977-1991
- Aménagement du service informatique et réaménagement de l'atelier de bijouterie, 1977
- Atelier de modelage (fonderie), 1979
- Aménagement d'un magasin, 1981
- Réfection du portail de l'Hôtel des Monnaies, 1983
- Aménagement d'une galerie de vente et des vitrines, 1985
- Ravalement de façades, 1986-1987
- Création d'un musée monnétaire, 1988
- Réaménagement de la galerie de vente, 1991

Bibliographie

- Vingt ans chez le Roi-Soleil, Souvenirs de l'architecte en chef, conservateur du domaine national de Versailles de 1954 à 1973, Marc Saltet, Editions Phileas Fogg, Paris 2002.

 

Chevalier de la Légion d'Honneur
Commandeur de la Légion d'Honneur
Chevalier des Palmes Académiques
Commandeur des Arts et Lettres
Commandeur de l'Ordre National du Mérite
Partager le site