Christian LANGLOIS
English version |
Suivez-nous sur :

né Paris
le 9 mai 1924

Christian LANGLOIS

Section III : Architecture
Fauteuil Fauteuil VII

Architecte

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 29 juin 1977

Décédé le 05 août 2007.



  • Biographie
  • Distinctions
  • Discours
  • Oeuvres

Après des études à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts (1945-1951), Christian Langlois obtient son diplôme d’architecte diplômé par le Gouvernement en 1949 et devient en 1951 Logiste du Concours de Rome. Christian Langlois effectue l'essentiel de sa carrière en tant qu'Architecte attaché au Sénat : 1957, il est Architecte adjoint du Sénat (Palais du Luxembourg) ; en 1965 il devient l'Architecte en chef du site et Conseiller du Sénat pour l'Architecture et les Beaux-Arts. 
Inspirée par la pureté des lignes que surent inventer Grecs et Romains, l’architecture de Christian Langlois associe l’harmonie à une certaine sobriété dorique. En outre, il ne saurait concevoir l’architecture sans l’apport des autres arts plastiques ; c’est ainsi que peintres, mosaïstes, sculpteurs, sont avec lui associés à une même entreprise dont on peut citer les succès : l’immeuble à arcades de la rue de Vaugirard, à Paris, face au Palais du Luxembourg, bien connu des citadins avec son petit pont de pierre enjambant la rue Garancière ; l’agrandissement et l’aménagement du Palais du Luxembourg (siège du Sénat) ; la Préfecture de Nancy, aux abords de la Place Stanislas ; la reconstruction du centre d’Orléans, œuvre colossale (Conseil régional, nouvel Hôtel de Ville, Musée des Beaux-Arts, nouveau Parvis de la Cathédrale, nouvelle Bibliothèque). 
Christian Langlois a occupé diverses fonctions liées à l'Art : en 1988, il est Vice-Président du Syndicat de la Presse Artistique Française ; en 1985, il devient Président du Conseil d'Administration du Musée Henner à Paris, ainsi que Président de la Société Historique du VIème arrondissement de Paris ; de 1990 à 1994 il occupe le siège de Président de la Maison des Artistes. Parallèlement à ses activités, il est depuis 1976 Membre de l'Académie d'Architecture puis Membre de l'Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres de Madrid, dont il sera le Vice-président en 1993.

Christian Langlois définit ainsi sa conception du grand Art : "Contrairement à l’architecture dite "d’accompagnement" qui cherche à se faire oublier, et à l’architecture de "rupture" qui cherche à se faire remarquer à tout prix, mon architecture a pour fin de se faire aimer et admirer. Qu’on n’accuse pas mon art de concession, car ce serait du même coup condamner Molière, pour qui la règle des règles était de plaire, d’abord au peuple, aux hommes de cour ensuite, mais seulement à ceux dont le goût était affiné et non point aux pédants ou aux doctes. L’originalité vient pour moi non de la soumission à des techniques ou du recours systématique au "jamais vu", mais de combinaisons nouvelles d’éléments éternels parfaitement adaptés par leur morphologie à la nature humaine."




Principales réalisations

- 1955-1957. En association avec Urbain Cassan, Parc départemental des Sports (Choisy-Le-Roi, Val-de-Marne). 
- 1963. Immeuble d'habitations de standing à Neuilly-sur-Seine (53, rue Charles Lafitte, Hauts-de- Seine). 
- 1970-1971. Stationnement souterrain sous le jardin du Luxembourg ; Salle Médicis et foyer souterrain du Sénat. 
- 1971-1972. Aire de Grands Jeux (Choisy-Le-Roi). 
- 1973-1974. Création de deux patios le long de l'allée de l'Odéon, Palais du Sénat. 
- 1974. Amènagement de quatre sous-sols sous la cour d'honneur du Sénat ; Ensemble administratif du Sénat, immeubles (26-36, rue de Vaugirard et 15, rue Garancière). 
- 1977. Immeuble d'habitations à Paris (14, rue des Meuniers). 
- 1980-1988. Amènagement de la Place de la Cathédrale à Orléans (Loiret) : Conseil Régional, nouvel Hôtel de Ville, Musée des Beaux-Arts, nouveau parvis de la Cathédrale, nouvelle bibliothèque. 
- 1985-1988. Nouvelle préfecture de Nancy (Meurthe-et-Moselle). 
- 1986-1988. Maison du Département de la Manche (Saint-Lô). Hôtel de Région (Limoges, Haute-Vienne).
- 1988-1989. Doublement du Pont de Bercy (paris).

Principales publications

Art et Architecture, Bibliothèque du Sénat, Paris,1977. 
L'évolution de l'art : crise ou mutation?, in Paradoxes n°33-34, Paris,1979. 
De l'architecture d'accompagnement au pastiche, in Revue des Monuments historiques, octobre 1979. 
Patrimoine et création : où va l'architecture ?, publications de l'Institut de France, 1980. 
Y-a-t-il un nombre d'or ?, publications de l'Institut de France, le 28 avril 1982, n°13, 42p. 
Christian Langlois: Immeuble à arcades, rue de Vaugirard, Archives d'architecture moderne, n°22, Paris. 
L'art, la culture et l'Europe, Journal du Parlement, Paris, 1984. 
Pour une culture rayonnante, in Le Figaro, Paris, 1985. 
Aube l'ailleurs, Paris, 1985. 
Le Papyrus de Ramsès II, Paris, 1985. 
Pour une véritable culture, édition à compte d'auteur, 1985. 
La Symphonie des nouveaux monstres. s.l.s.d., 1986.
Y-a-t-il un avenir pour la beauté?, publications de l'Institut de France, 1990. 
Les Nouvelles Hybrides, Paris, 1994. 
- La Complémentarité des formations normaliennes et artistiques, publications de l'Institut de France, 1994.

 

Chevalier de la Légion d'Honneur
Officier de la Légion d'Honneur
Commandeur de l'Ordre National du Mérite
Partager le site