Jean-Louis FLORENTZ
English version |
Suivez-nous sur :

né Asnières
le 19 décembre 1947

Jean-Louis FLORENTZ

Section V : Composition musicale
Fauteuil Fauteuil III

Compositeur

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 05 avril 1995

Décédé le 4 juillet 2004.



  • Biographie
  • Distinctions
  • Canal académie
  • Discours
  • Oeuvres

Jean-Louis Florentz est né à Asnières le 19 décembre 1947. 
Il consacre ses études universitaires aux Sciences naturelles, à l’Arabe littéraire et à l’Ethnomusicologie. De 1971 à 1975, il est élève au Conservatoire de Paris, dans les classes d’Olivier Messiaen et de Pierre Schaeffer. Il est également l’élève d’Antoine Duhamel.
De 1971 à 1979, il effectue 14 voyages d’études en Afrique du Nord, au Niger et en Côte d’Ivoire ; de 1981 à 1986, 4 voyages d’études au Kenya ; et de 1982 à 1997, 8 voyages d’études en Israël, Martinique, Polynésie, Afrique du Nord, Egypte.
Pensionnaire à la Villa Médicis à Rome de 1979 à 1981, il enseigne en 1981 et 1982 la composition et la musique africaine occidentale au Kenyatta University College de Nairobi au Kenya. De 1983 à 1985, il est pensionnaire à la Casa de Velazquez à Madrid et Palma de Mallorca. Il devient alors professeur d’analyse des musiques de tradition orale au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon jusqu’en 2000.
Jean-Louis Florentz a reçu de nombreux prix depuis le début de sa carrière de compositeur : en 1978, le Prix de composition Lili Boulanger ; en 1985, le Prix Georges Wildenstein de l’Institut de France ; en 1989, le Grand Prix Musical de la Ville de Paris pour l’ensemble de son œuvre ; en 1990, le Grand Prix Musical de la Fondation Prince Pierre de Monaco pour Asun (Assoun, anciennement Requiem de la Vierge), op. 7 ; en 1991 le Grand Prix de la Musique Symphonique de la SACEM ; en 1993, le Prix René Dumesnil de l’Académie des Beaux-Arts.
En 1995, il est élu membre de l’Académie des Beaux-Arts.
Il est compositeur en résidence auprès de l’Orchestre National de Lyon de 1995 à 1997 et auprès de l’Orchestre National des Pays de Loire de 2000 à 2002.

Jean-Louis Florentz a été élève-titulaire à l’Institut d’étho-musicologie des communications animales de l’Ecole Pratique des Hautes-Etudes où il a travaillé en particulier sur les polyphonies des oiseaux en milieu équatorial et publié plusieurs articles. En 1989-1990, il entreprend à nouveau des études sémitiques approfondies (langues éthiopiennes) à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) ainsi qu’à l’Ecole des Langues Orientales Anciennes de l’Institut Catholique. Plusieurs voyages en Israël lui ont permis de vivre en contact étroit avec la communauté éthiopienne orthodoxe de Jérusalem-ouest (monastère Däbrä Gännät). Il en a rapporté un enregistrement de la liturgie de l’Assomption publié dans la collection OCORA/Radio-France.

Ses œuvres symphoniques sont jouées par les plus grands orchestres : Orchestre Philarmonique de Radio-France, Orchestre de Paris, Orchestre National de Lyon, Orchestre National de France, orchestres nationaux de Lille, Strasbourg, des Pays de Loire, Ensemble orchestral de Paris, orchestres de Copenhague, Stockholm, Munich, de la RAI (Rome), sous la direction de A. Jordan, S. Bychkov, J. Mercier, E. Krivine, S. Baudo, G. Herbig, K.A. Rickenbacher, G. Amy, C. Bardon, H. Soudant, Th. Guschlbauer, Z. Macal, J. Nelson…




Œuvres pour orchestre

Les Jardins d’Amenta, op. 13, conte symphonique pour grand orchestre, durée 32’. Commande de l’Orchestre National de Lyon.
L’Anneau de Salomon, op. 14a, danse symphonique, version pour orchestre seul, durée 25’. Commande de l’Orchestre National de Lyon.
Le Songe de Lluc Alcari, op. 10, pour violoncelle et orchestre (1992-1994), durée 32’. Commande de « Musique nouvelle en liberté » et du Ministère de la Culture pour l’Orchestre de Paris.
Second Chant de Nyandarua, op. 11, litanies pour 12 violoncelles, durée 13’.
L’Enfant des Iles, op. 16, poème symphonique pour grand orchestre, durée 33’, (2001). Commande de l’Orchestre National des Pays de la Loire.
Qsar Ghilâne, op. 18, poème symphonique pour orchestre, durée 22’ (2003). Commande de l’Ensemble Orchestral de Paris et du Ministère de la Culture.

Œuvres pour chœurs, soliste(s) et orchestre

Magnificat-Antiphone pour la Visitation, op. 3, pour ténor, chœur mixte et orchestre (1979-1980), durée 25’. Commande du Festival d’Arts Sacré de la Ville de Paris.
Asun (Assoun), op. 7. Conte symphonique sur l’Assomption de Marie pour soprano, ténor, baryton, chœur mixte, chœur d’enfants et orchestre (1986-1988), durée 50’. Commande de Radio-France.
7 tableaux : I. L’Aube sur le lac Tana, en Ethiopie
II. L’Ange à la Palme
III. La Forêt des Arcanes
IV. L’Autel de l’Eau (Prière de Marie au Golgotha)
V. L’Arche de Miséricorde
VI. Colonnes de Soleil
VII. Porte de la Lumière

Musique instrumentale

Laudes, op. 5, Kidân za-nageh, 7 pièces pour orgue (1983-1985), durée 32’. Commande de « Ars organorum ».
I. Dis-moi ton nom… - II. Prière pour délier les charmes. – III. Harpe de Marie. – IV. Chant des fleurs. – V. Pleurs de la Vierge. – VI. Rempart de la croix. – VII. …Seigneur des lumières.
Debout sur le Soleil, op. 8, chant de résurrection pour orgue (1990), durée 25’. Commande de Radio-France.
La Croix du Sud, op. 15, poème symphonique pour orgue (1999-2000), durée 17’. Commande de l’Association Renaissance des Grandes Orgues de la Basilique Saint-Remi de Reims.
Chant de Nyandarua, op. 6, pour 4 violoncelles (1985), durée 15’. Commande de Radio-France.
L’Ange du Tamaris, op.12, pour violoncelle solo, durée 11’30 environ.
L’Enfant noir, op. 17, conte symphonique pour Grand-Orgue en 14 tableaux, 1er tableau : Prélude (2002), durée 9’. Commande des Concours Internationaux de la Ville de Paris et de « Musique nouvelle en liberté ».

Musique vocale

Asmarâ, op. 9, pour chœur mixte a cappella (1991-1992), durée 17’. Commande du Conseil Général de Savoie et du Ministère de la Culture.


Discographie

Disques monographiques
Magnificat – Antiphone pour la Visitation, op. 3/Les Laudes, op. 5.
I. Caley – Ensemble vocal Michel Piquemal – Ensemble orchestral de Paris, direction Armin Jordan – Michel Bourcier, orgue Daniel Birouste de Plaisance-du-Gers – ERATO/MFA – 2292-45432-2.
Debout sur le Soleil, op. 8/Les Laudes, op. 5.
Michel Bourcier, orgue Van den Heuvel de l’église Saint-Eustache, Paris – KOCH/SCHWANN – 3-6407-2H1.
Les Jardins d’Amènta, op. 13/Le Songe de Lluc Alcari, op. 10/L’Ange du Tamaris, op. 12.
Yvan Chiffoleau, Yves Potrel, violoncelles ; Orchestre National de Lyon, direction Emmanuel Krivine, Günter Herbig – MFA/RADIO France – MFA 216023 – distribution Harmonia Mundi.
L’Enfant des Iles, op. 16/L’Anneau de Salomon, op. 14.
Orchestre National des Pays de la Loire, dir. Hubert Soudant. FORLANE 16832 – Distribution DOM 11

Disques collectifs
Chants de Nyandarua, op. 6
P. Boufil, M. Bardon, F. Dariel, C. Tricoire, violoncelles, in : « 133 violoncelles pour Pablo Casals » en concert au Théâtre des Champs Elysées – VOGUE – VG 651-645007.
L’Ange du Tamaris, op. 12.
Dominique de Williencourt, violoncelle, in : Musique Française pour violoncelle, Dominique de Williencourt » - TRITON – TRI 2021.
L’Ange du Tamaris, op. 12
Arto Noras, violoncelle, in ARION – ARN 68414.
Asmarâ, op. 9 in « French Choral Music »
Netherlands Chamber Choir (Ensemble vocal Néerlandais), dir. Ed Spanjaard GLOBE/CODAEX GLO 5215


Bibliographie

Publications de Jean-Louis Florentz
Incidences de la bio-acoustique dans la composition musicale. Journal de Psychologie – N°1-2, janvier-juin 1983.
La question du timbre et les vibratos harmoniques dans les Laudes, op. 5 pour orgue. L’Orgue, n° 218, avril-juin 1991. Egalement disponible in Contemporary Music Review – vol. 8 – part 1, 1993.
L’espace symphonique et la liturgie éthiopienne dans Debout sur le Soleil, op. 8, pour orgue. L’Orgue, n° 221, janvier-février-mars 1992.
Incidences et traditions musicales éthiopiennes dans Asmarâ, op. 9. Intemporel, bulletin de la Société National de Musique n° 26, avril-juin 1998.
L’église Orthodoxe Ethiopienne de Jérusalem. L’Assomption à Däbrä Gännät ; Monastère du Paradis, Jérusalem-Ouest.
Double CD OCORA/RADIO-France C 560027/028 – Livret 68 pages bilingue éthiopien/français. Enregistrement, photos, commentaires et traductions de Jean-Louis Florentz.

Entretiens
Entretien avec Jean-Louis Florentz – Zodiaque n° 163, janvier 1990. Numéro consacré au compositeur.
Atelier du Cœur-Meurtry, Abbaye Sainte-Marie-de-la-Pierre-qui-vire. 89830, St Léger Vauban.
Entretien avec Jean-Louis Florentz, par Myriam Soumagnac.
Intemporel, bulletin de la Société Nationale de Musique n° 12, oct.-déc. 1994.
Les hommes en vert, cinq questions à Jean-Louis Florentz.
La Lettre de l’Académie des Beaux-Arts, n° 15, été 1998.

Officier de l'Ordre National du Mérite
Chevalier des Palmes Académiques
Officier des Arts et Lettres
Partager le site