Jacques PERRIN
English version |
Suivez-nous sur :

né à Paris
le 13 juillet 1941

Jacques PERRIN

Section VII : Créations artistiques dans le Cinéma et l'Audiovisuel
Fauteuil V

Acteur, réalisateur et producteur

Élu membre de l'Académie des Beaux-Arts,
le 07 décembre 2016, au fauteuil de Francis Girod




  • Biographie
  • Distinctions
  • Actualités
  • Canal académie
  • Discours
  • Vidéos

Né en 1941 à Paris, Jacques Perrin se passionne très jeune pour le théâtre. Il est admis au Conservatoire National d’Art Dramatique à l’âge de 17 ans. Valerio Zurlini le découvre dans L’année du Bac, pièce mise en scène par Yves Robert, et l’engage aux côtés de Claudia Cardinale dans La fille à la valise, qui marquera ses débuts dans un premier rôle au cinéma. Puis, il interprète le frère de Marcello Mastroianni dans Journal intime. En 1964, il tourne avec Pierre Schoendoerffer La 317ème section et le premier film de Costa-Gavras, Compartiments tueurs. En 1966, il retrouve l’Italie pour tourner Un homme à moitié de Vittorio de Seta et obtient la Coupe Volpi de la Meilleure interprétation masculine au Festival de Venise en 1967. La même année, il est Maxence, le marin de Jacques Demy dans Les demoiselles de Rochefort puis le Prince Charmant de Peau d’Âne en 1970.

A 27 ans, Jacques Perrin devient producteur avec le film Z de Costa-Gavras. Le film obtient en 1969 l’Oscar du Meilleur film étranger ainsi que l’Oscar du Meilleur montage. Leur collaboration se poursuit avec Section spéciale, Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 1976. La même année, il produit Le Désert des tartares d’après Buzzati et confie sa réalisation à Valerio Zurlini. Il produit également le premier film de Jean-Jacques Annaud La Victoire en chantant, Oscar du Meilleur film étranger en 1977 et renoue avec Pierre Schoendoerffer pour tourner le Crabe-tambour et l’Honneur d’un capitaine.

Jacques Perrin rencontre ensuite Gérard Vienne qui lui fait découvrir le documentaire animalier et le guide vers les chemins de la nature avec Le peuple singe.

En 1994, il débute la production de Microcosmos : le peuple de l’herbe de Claude Nuridsany et Marie Pérenou, qui reçoit cinq César dont celui du Meilleur producteur en 1997, puis Himalaya, l’enfance d’un chef de Eric Valli, nommé aux Oscars en 2000 et Le peuple migrateur en 2001 co-réalisé avec Jacques Cluzaud et Michel Debats, également nommé aux Oscars en 2003. Une collaboration étroite s’établit avec Bruno Coulais qui compose toutes les musiques de ses films. L’été 2003, Jacques Perrin produit le premier film de Christophe Barratier, Les Choristes, avec Gérard Jugnot et François Berléand. Le film rencontre un succès considérable, sera nommé à deux reprises aux Oscars, et obtiendra le César de la Meilleure musique en 2005.

Cinq années de tournage ont été nécessaires pour produire Océans, co-réalisé avec Jacques Cluzaud.
Le film a obtenu le César du Meilleur film documentaire en 2011. Jacques Perrin retrouve ensuite Jacques Cluzaud pour réaliser Les Saisons. Le film sortira en 2016 ainsi que L’outsider réalisé par Christophe Barratier. Mia et le lion blanc réalisé par Gilles de Maistre est la dernière production de Galatée Films.


Commandeur de la Légion d'Honneur
Commandeur de l'Ordre National du Mérite
Chevalier des Arts et Lettres

12 décembre : sortie du film Rémi sans famille d'Antoine Blossier dans lequel il interprète le rôle de Rémi âgé.




Visionner la cérémonie d'installation de Jacques Perrin le mercredi 6 février 2019



Partager le site