Académie des Beaux-Arts
English version |
Suivez-nous sur :

Résidences artistiques

Fondation Dufraine


Château de Lourmarin

 

Abbaye de la Prée

 

Afin de remplir sa mission de soutien à la création, l’Académie des Beaux-Arts déploie un éventail d’actions aux formes diversifiées. L’aide aux artistes s’appuie notamment sur une politique de partenariats financiers avec des institutions artistiques qui, en accueillant les artistes au sein de résidences, leur apportent un soutien déterminant en leur permettant de se consacrer entièrement à leur travail.



Propriété de l’Académie des Beaux-Arts, la Fondation Dufraine « Villa les Pinsons » à Chars, dans le Val d’Oise, gère une propriété où sont admis à titre gratuit des artistes peintres, sculpteurs, graveurs, architectes et dessinateurs. Entourée d’un parc et d’un jardin potager, elle comprend des logements et quinze ateliers que l’Académie met à la disposition de ses hôtes du 15 février au 30 juin et du 1er septembre au 15 décembre.





Dans un des plus beaux villages du Luberon, l’imposant château Renaissance de Lourmarin, haut lieu culturel provençal, abrite la Fondation Lourmarin Robert Laurent-Vibert, qui, conformément aux vœux de son instigateur, peut être considérée comme une « Petite Villa Médicis de Provence » : chaque été, le château accueille une dizaine de jeunes pensionnaires, peintres, sculpteurs, musiciens, mais aussi chercheurs ou écrivains. Ces derniers sont logés pendant un mois au cours de l’été. Ils bénéficient du cadre exceptionnel offert par ce haut lieu historique et de la fécondité du contact qui leur est ainsi autorisé avec des artistes de toutes disciplines. L’Académie y parraine plusieurs artistes chaque année en prenant en charge les frais de leur séjour.




Ancienne abbaye cistercienne appartenant aux Petits Frères des Pauvres, l’Abbaye de La Prée se cache au cœur du Berry dans un immense domaine de 40 hectares. Dans ce cadre choisi par les anciens moines pour son calme et son aspect retiré du monde, l’association « Pour Que l’Esprit Vive » accueille des artistes de toutes disciplines et de tous âges, en privilégiant ceux qui se trouvent au seuil de leur vie artistique ou dans une situation critique. Les séjours prennent la forme de résidences longues (un an) ou de séjours de travail plus brefs. En pleine nature, les artistes bénéficient de conditions de travail uniques. Depuis 2002, l’Académie des Beaux-Arts parraine la résidence par son soutien financier ainsi que sa participation au comité de sélection des résidants : neuf membres de l’Académie font partie du comité chargé de désigner les artistes. Parallèlement, l’association « Pour que l’esprit vive » possède une galerie exclusivement consacrée à la photographie sociale, dans laquelle des photographes choisis pour leur engagement et la qualité de leur travail peuvent exposer leurs travaux (Galerie « Fait et Cause », 58, rue Quincampoix, 75004 Paris)

Partager le site