Académie des Beaux-Arts
English version |
Suivez-nous sur :

Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des Beaux-Arts

Afin d'accompagner la création en son sein d'une section de photographie, l'Académie des Beaux-Arts a créé en 2007 un Prix de Photographie destiné à aider les photographes confirmés à réaliser un projet significatif et à promouvoir leur travail.
Le Prix, d'un montant de 15.000 euros, récompense un photographe, français ou travaillant en France, sans limite d’âge, auteur d’un projet photographique original qui doit être réalisé dans l’année suivant l’attribution du prix. Le sujet et le mode de traitement sont libres.

Le Prix est remis chaque année sous la Coupole lors de la séance solennelle annuelle de l’Académie des Beaux-Arts et le projet soutenu exposé au Palais de l’Institut de France.

Le Prix est financé par la « Financière Marc de Lacharrière », présidée par M. Marc Ladreit de Lacharrière, membre de l’Académie des Beaux-Arts.

  • Edition 2017
  • Edition 2016
  • Edition 2015
  • Edition 2014
  • Edition 2013
  • Edition 2012
  • Edition 2011
  • Edition 2010


  • Calendrier


    novembre 2018 : exposition du projet primé à l’Institut de France

    Claudine Doury est la lauréate de l'édition 2017 du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts pour son projet "Une odyssée sibérienne", consacré à son retour sur les traces de peuples qu’elle a photographiés par le passé.

    A ses côtés, le jury du Prix de Photographie a sélectionné quatre finalistes : Samuel Bollendorff, Pierre Faure, Olivier Jobard et Michel Kirch.

    Lire le communiqué de presse

    Lire le dossier de presse



    Lauréat en 2016 pour son projet Refuge, Bruno Fert exposera du 20 octobre au 19 novembre 2017 le travail réalisé dans le cadre du Prix tout au long de cette année.

    Refuge raconte ce que sont l’exil et la migration. Bruno Fert associe les photographies des habitations des migrants arrivant en Europe à leur témoignage et dans certains cas également à leur portrait. Les photographies des paysages traversés par ces hommes et femmes rythment ce travail réalisé en France, Italie, Grèce et Allemagne sur douze sites – camps, campements ou logements pour migrants. Bruno Fert a partagé le quotidien de ces hommes et femmes qui lui ont ouvert leur tente, cabane ou container. Il a immortalisé ces espaces intimes éphémères pour partie disparus notamment lors du démantèlement de la jungle de Calais. Ces photographies disent l’étonnante capacité de l’humain, qu’il soit nomade ou sédentaire, à habiter le lieu où il vit et mettent en lumière une étape marquante de ces trajectoires de vie toutes singulières.

    Ce projet a vu le jour grâce à l'ONG Médecins sans frontières.

    Plus d'informations sur la page dédiée à l'exposition




  • Calendrier


    Novembre 2017 : Exposition du projet primé à l'Institut de France

    Le Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts célèbre 10 ans de liberté de création

    Le Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts récompense depuis dix ans une extraordinaire diversité de photographie, cherchant toujours la singularité et la sincérité de l’expression artistique.

    A l’occasion de son dixième anniversaire, le jury et les organisateurs du Prix souhaitent rappeler leur attachement à la liberté de création, valeur centrale du Prix depuis 10 ans et qui le restera pour les années à venir.

     

    Bruno Fert est le lauréat de l’édition 2016 du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts pour son projet « Intimités temporaires » consacré aux intérieurs des abris aménagés par les populations migrantes.

     

    Pour cette édition, le jury avait sélectionné deux autres finalistes : Laura Bonnefous et Julien Goldstein.
    Le communiqué de presse

  • Le Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts 2015 a été décerné à Klavdij Sluban pour son projet "Divagation sur les pas de Bashô (Japon)", un parcours poétique inspiré par les voyages entrepris par le poète Bashô au XVIIe siècle à travers le Japon.

    Le jury avait sélectionné, à ses côtés, les projets deux finalistes, "Un même ciel pour tous..." de Thierry Cohen et "La fabrique des rêves" de Lucie de Barbuat & Simon Brodbeck.

     

    Le communiqué de presse

    Le dossier de presse 

     

  • Eric Pillot est le lauréat de l'édition 2014 du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts.

    "In situ - États-Unis" est consacré à l’animal dans les parcs zoologiques de l’est des Etats-Unis. Cette nouvelle série prolonge le travail mené par le photographe dans les zoos européens depuis plusieurs années.
    Éric Pillot invite à regarder l’animal sauvage comme un être singulier, avec cette particularité d’être photographié dans des décors artificiels et scénarisés par l’homme.
    Support dans ses images de nos émotions contenues et de notre imaginaire, l’animal constitue pour Éric Pillot "une figure de l’Autre : un Autre que j’essaie de représenter avec noblesse et une certaine proximité, un Autre que je regarde, mais que je laisse aussi me regarder".

    Avec "In situ - États-Unis", il s'est confronté aux grands espaces et aux architectures et décors emprunts d’une culture du grandiose qui lui ont permis de faire varier sa distance avec l’animal. Il a ainsi eu accès à de nouvelles mises en scène marquées par la culture visuelle, artistique et populaire de ce pays. Ce travail lui a également donné la possibilité de photographier des espèces rarement montrées dans nos contrées.
    En explorant ces autres modes de présentation, Éric Pillot a cherché à ressentir les particularités des parcs nord-américains et à les rendre sensibles dans ses photographies. 

  • Au cours du vernissage, le 23 octobre 2013, a été proclamée en présence du jury et de nombreuses personnalités du monde de la photographie, la lauréate du Prix 2013, Catherine Henriette. 
    Le jury avait sélectionné, pour cette édition, quatre finalistes : Guillaume Herbaut, Lucie & Simon, Corinne Mercadier et Jean-Marc Tingaud.

     

    Le communiqué de presse et le dossier de presse 

  • L’Académie des beaux-arts présente le travail de Katharine Cooper, lauréate de la sixième édition du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts


    Vingt-sept ans après avoir quitté l’Afrique du Sud, et presque vingt ans après la fin de l’Apartheid, Katharine Cooper a souhaité retourner dans son pays d’origine, sur les traces de son enfance. 
    De janvier à mai 2013, elle a séjourné dans des lieux liés à son histoire en Afrique du Sud et au Zimbabwe afin de réaliser « un portrait intime de la minorité blanche qui perdure, depuis quatre siècles, dans ce pays de beauté brutale ; d’un peuple né de cette terre à laquelle il se sent profondément attaché ». Elle nous livre ainsi un aperçu poétique et personnel d’une communauté dans sa diversité - gens ordinaires, personnages publics mais aussi déshérités. 
    À travers cette série qui se veut le début d’un travail à long terme se dessine la vision singulière d’un peuple méconnu, mais également l’autoportrait de la photographe qui, au terme de ce voyage, se vit et s’affirme plus que jamais comme une « Blanche Africaine ».

    Le communique de presse 

     

    Le dossier de presse

  •  

    Au cours du vernissage de l'exposition, a été proclamée en présence du jury et de nombreuses personnalités du monde de la photographie la lauréate du Prix 2011, Françoise Huguier    (le communiqué de presse).     A ses côtés, le jury avait sélectionné pour cette édition, quatre finalistes : William Daniels, Jérômine Derigny, Hélène Jayet, Christopher Taylor   (le dossier de presse).     Leurs projets étaient présentés parallèlement à l'exposition de Marion Poussier.

     

    L’Académie des beaux-arts a présenté le travail de Françoise Huguier, lauréate de la cinquième édition du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière - Académie des beaux-arts.



    Cette exposition est l’aboutissement d’un ambitieux projet initié en 2010 par Françoise Huguier, une étude en huis clos des classes moyennes des trois capitales d’Asie du Sud-Est : Singapour, Kuala Lumpur et Bangkok.
    Pour dresser le portrait de cette « agora multiethnique », Françoise Huguier est allée au plus près de ces femmes et de ces hommes, acteurs majeurs du processus de modernisation de cette partie de l’Asie dont on parle peu ou mal. Avec un oeil patient et curieux, elle a engagé une exploration sans exotisme de leur quotidien intérieur comme extérieur.
    Visages de jeunes ou de vieux, regards, attitudes, détails de corps ou d’architectures, c’est la vie de ces êtres fixée dans leur quotidien que la photographe donne à voir à travers « de longues, longues séquences de vie ».

     

    L'exposition s'inscrivait dans le cadre du Mois de la Photo à Paris et du Festival Photo Saint-Germain-des-Prés.

  • Au cours du vernissage, le 22 octobre 2010, a été proclamée en présence du jury et de nombreuses personnalités du monde de la photographie dont M. Jean-Luc Monterosso, Directeur de la Maison européenne de la photographie, la lauréate du Prix 2010, Marion Poussier (le communiqué de presse). Le jury avait sélectionné, à ses côtés, trois finalistes : Denis Rouvre, Lizzie Sadin et Toshio Shimamura (le dossier de presse).

     

    Dans la continuité de ses réalisations sur les différents âges de la vie - l’enfance, l’adolescence et la vieillesse, Marion Poussier proposait ici une exploration des liens, aussi impalpables que structurants, unissant les générations réunies sous un même toit. Choisissant de limiter son champ d’action à l’espace défini par la maison, elle nous invitait à une observation subtile de la famille, ce premier lieu de socialisation de l'individu.

    Le Prix et l’exposition de la lauréate s'inscrivaient pour la première fois dans le cadre du Festival Photo-Saint-Germain-des-Prés (4-30 novembre 2011).


Expositions des précédents lauréats

Partager le site