Automne 2007 - page 2

3
2
Lettre
de
l'
ACADEMIE
des
BEAUX-ARTS
I N S T I T U T
D E F R A N C E
Cet te l i vra i son de l a
Le t t re de
l ’Académi e des Beaux-Art s
por te le
numéro 50. La première, lancée par le
Secrétaire perpétuel Bernard Zehrfuss,
date de l’été 1994. Treize années ont passé qui témoignent de la conti-
nuité et de l’évolution, nous l’espérons heureuse, de la publication.
Qu’attend-on d’elle ? Qu’elle relate les modalités de l’action de
l’Académie au service des disciplines artistiques qu’elle rassemble
et des personnalités de créateurs. Qu’elle fasse connaître les
travaux dont ses membres ont la charge dans leurs séances hebdo-
madaires. Mais, au-delà de l’information nécessaire, s’est dégagée
une volonté d’intervenir dans les débats touchant l’expression
artistique et sa pratique, que les transformations de la société, les
interventions technologiques et les effets de la politique culturelle
ne manquent pas de susciter. Elle s’est traduite par des dossiers
confrontant les leçons tirées de leur expérience par des académi-
ciens et des spécialistes invités : de l’influence de l’informatique
dans la création artistique à l’importance fondatrice, a contrario,
du dessin pour les architectes et plasticiens.
Parvenu à ce point, ce numéro s’ouvre sur l’avenir ; il aborde les
thèmes de la recherche en art – terme rejeté par ceux qui l’esti-
ment réservé à la science et n’y voient que dérive intellectuelle.
Pourtant, quand, de génération en génération, des écoles, des
groupes de pensée et de sensibilité sont réunis par une vision
nouvelle du monde, ne procèdent-ils pas à une recherche quand ils
s’emploient à définir les moyens qui leur permettront de satisfaire
à l’ambition commune et à ses exigences ?
Quel que soit le cheminement de l’artiste, n’arrive-t-il pas qu’il se
heurte en fin de compte à un double mystère – celui de l’objet de
sa création, de la réalité qu’il recouvre et celui de sa création elle-
même, de mécanismes intimes qui l’entraînent parfois plus loin
qu’il n’a prévu.
LETTRE DE L'ACADÉMIE DES BEAUX-ARTS •
Directeur de la publication :
Arnaud d’Hauterives •
Comité de rédaction
: délégué Paul-Louis Mignon ;
membres : Louis-René Berge, Yves Boiret, Edith Canat de Chizy, Gérard Lanvin, François-Bernard Michel, Guy de Rougemont
Conception générale, rédaction et coordination
: Nadine Eghels •
Conception graphique, réalisation
:
Impression :
Imprimerie
Delcambre ISSN 1265-3810 •
Académie des Beaux-Arts
23, quai de Conti 75006 Paris •
sommaire
page 2
Editorial
page 3
Exposition :
Livres d’artistes des membres
de l’Académie des Beaux-Arts
Seconde partie :
l’époque contemporaine
pages 4 à 25
Dossier :
“La recherche en art”
page 26, 27
Actualités :
Exposition de la Casa
de Velazquez 2007
page 28
Exposition :
“A l’apogée de
l’Impressionnisme”
La collection Georges de Bellio
au Musée Marmottan Monet
Distinction
Publications
page 29
Hommages :
Jean-Marie Granier
Christian Langlois
page 30, 31
Prix & Concours :
Grand Prix d’Architecture 2007
de l’Académie des Beaux-Arts
page 32
Calendrier des académiciens
Editorial
Livres d’artistes des membres
de l’Académie des Beaux-Arts
Seconde partie :
l’époque contemporaine
E
xposition
La bibliothèque de l’Institut présente le second volet de l’exposition des ouvrages de bibliophilie
réalisés par les membres de l’Académie des Beaux-Arts. Avant l’été, une sélection de livres d’ar-
tistes rendait compte de l’importance du fond conservé par la bibliothèque, véritable panorama de
l’art du livre des années 1940-1980, rendant également hommage à la générosité des donateurs. Ce
sont cette fois des livres d’artistes de nos confrères actuels que visiteurs et lecteurs peuvent
admirer : Arnaud d’Hauterives, Pierre Carron, Guy de Rougemont, Chu Teh-Chun, Jean Cortot,
Zao Wou-Ki, Vladimir Velickovic, peintres ; Pierre-Yves Trémois, René Quillivic, Louis-René
Berge, graveurs ; Lucien Clergue et Yann Arthus-Bertrand représentent les photographes et témoi-
gnent par là de l’évolution de la bibliophilie et de son ouverture aux disciplines contemporaines.
Bibliothèque de l’Institut, du 29 octobre au 31 janvier.
Ci-dessus :
Ce Fragment de souffle
, gravure
au burin de Louis-René Berge et poème
manuscrit de Bernard Vargaftig et une musique composée par
Jean-Yves Bosseur ;
Les Noyers de l’Altenburg
d’André Malraux, peintures de
Vladimir Velickovic (Ed. Les Amis du Livre Contemporain) ;
Saison Bleue
de
Jean-Clarence Lambert, peintures de Chu Teh-Chun (Jacques Boulan Ed.) . A gauche et
en haut :
Les Paradis artificiels
de Baudelaire illustré par Arnaud d’Hauterives (Philippe Lebaud Ed.).
1 3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,...17
Powered by FlippingBook