Automne 2008 - page 26-27

26
|
C
’est toujours une grande joie que de découvrir
les œuvres d’artistes que nous avions juste croi-
sés, dont nous n’avions fait que pressentir ce qui,
fécondé par le temps et la richesse d’un environnement
propice, se révèle dans toute sa fraîcheur, s’épanouit dans
toute sa nouveauté.
La Casa de Velazquez est l’un de ces très rares établis-
sements permettant aux heureux élus ayant la chance d’y
séjourner, d’approfondir, en prenant tout le temps néces-
saire, leurs intuitions, de confronter leurs idées ou leurs
sensations à celles d’artistes pratiquant d’autres disciplines,
mais également à celles de chercheurs en sciences humai-
nes. Et tout cela à travers la découverte d’une culture dont
le dynamisme et la créativité n’ont d’égale que la force des
traditions qu’elle a su conserver au cours des siècles et qui,
revisitées par les générations successives, lui insufflent une
force intemporelle.
C’est une relation d’amitié fidèle que celle entretenue par
l’Académie des Beaux-Arts avec la Casa de Velazquez, dont
beaucoup parmi nous ont été pensionnaires. J’aime à pen-
ser que certains jeunes artistes seront peut-être à leur tour,
dans quelques décennies, membres de notre Compagnie et
qu’ils aideront à leur tour les jeunes artistes de leurs con-
seils... Cette idée de transmission m’est chère et est au cœur
de la vocation de notre Académie qui ne cesse de soutenir
les nouvelles générations d’artistes.
Arnaud d’Hauterives
, Secrétaire perpétuel
Cette « maison » est placée - au même titre
que les quatre autres Écoles françaises à
l’étranger (École française d’Athènes, École française
de Rome, Institut français d’archéologie orientale du
Caire et École française d’Extrême-Orient) - sous la
tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et
de la Recherche ; mais elle présente la particularité
de comporter une section artistique qui accueille
en résidence des plasticiens, des photographes, des
cinéastes, des compositeurs et des architectes. Elle
réunit donc sous le même toit, dans le même cadre
administratif, des artistes et des chercheurs en sciences
humaines. Du fait de son histoire, de par ses statuts,
pour bien d’autres raisons encore, la Casa de Velazquez
n’est pas la Villa Médicis. Et vice-versa. La Casa de
Velazquez est un établissement singulier, riche de sa
singularité. On ne le répétera jamais assez.
Jean-Pierre Etienvre
,
directeur de la Casa de Velazquez
E
xposition
En haut : image issue de
Portrait de
femme blanche avec couteau
, 2008, 24',
film écrit, produit et réalisé par Carlos Ceacero.
Ci-contre : Lucien Clergue,
Yves Millecamps, Yvan Nommick, directeur des études
artistiques, un artiste de la Casa et Arnaud d'Hauterives
lors de la première exposition des œuvres des
pensionnaires qui eut lieu à la Casa de Velasquez,
à Madrid, du 21 mai au 6 juillet 2008.
Photo DR.
Comme chaque année, l’Académie des
Beaux-Arts accueille en ouverture de
saison l’exposition des travaux des
artistes plasticiens et des cinéastes
dont le séjour à la Casa de Velazquez
vient de prendre fin. Une exposition qui
permet de découvrir les œuvres et de
saluer le talent des artistes de demain.
En haut : Javier Joven,
Olimpia, cocinada por su madre
en Bañado Sur
, 2007-2008, huile.
Ci-dessus : Greta Alfaro,
Budapest-Viena
, 2007,
montage photographique et installation.
Photo DR.
Exposition à la galerie Evolution Pierre Cardin
5, rue Saint-Merri, 75004 Paris,
du 22 au 30 octobre 2008.
Exposition de la Casa de Velazquez 2008
| 27
1...,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,24-25 28-29,30-31,32
Powered by FlippingBook