Automne_2002 - page 10

Poncet connaît
son métier. Il a
retenu la leçon de
son père : comme
en musique, ne
jamais mettre deux
mesures longues
côte à côte et,
lorsque dans une
sculpture deux
volumes identiques se trouvent
assemblés, la rupture est
nécessaire.
A travers son art, Antoine Poncet
ne cherche pas à traduire la
violence qui sévit dans le monde.
Son œuvre n’est pas un cri mais,
au contraire, un chant spirituel
très doux, une flamme pure qui
symbolise la paix, la sérénité.”
Jeanine Warnod,
Le Figaro
Roman Polanski sur le tournage
de son film
The Pianist
A gauche : Van Gogh,
Autoportrait
dédicacé à Paul Gauguin (Bonze),
1888.
A droite : Paul Gauguin,
Autoportrait
dédicacé à Van Gogh (Les Misérables),
1888.
19
18
Actualités
Visite
d’exposition
Prolongeant les expositions Vermeer à
La Haye, Bruegel à Vienne, l’Académie
des beaux-arts se devait de découvrir
l’exposition
Van Gogh - Gauguin
organisée par le Van Gogh Museum
d’Amsterdam.
Nos confrères furent amenés à
découvrir un ensemble d’œuvres
capitales peintes par les deux artistes,
œuvres souvent inacessibles compte
tenu de leur dispersion dans les
collections privées et les musées du
monde entier.
Cette exposition magistrale réalisée par
Douglas W. Drinck et Peter Kort Zegers
cerne la rencontre - sous le ciel de
Provence - de ces démiurges de la
peinture moderne que furent Vincent
Van Gogh et Paul Gauguin.
La couleur intense des peintures de Van
Gogh associée à une écriture déchirant
l’espace s’oppose en quelque sorte à la
démarche symboliste, ample, sereine,
émanant des toiles de Gauguin.
Deux caractères opposés,
d’interprétation différente, dont les
œuvres à la lecture s’avèrent
parfaitement complémentaires.
En témoigne la suite de portraits de
Mme Ginoux,
l’Arlésienne
, point d’orgue
de l’exposition, répondant de façon
probante à l’émouvant autoportrait de
Paul Gauguin.
Visite officielle de
Zurab Tsereteli
L’Académie a reçu, lors de sa séance
plénière, le 19 juin dernier, Zurab
Tsereteli, président de l’Académie des
beaux-arts de Russie, élu récemment
correspondant de l’Académie en
remplacement de Gunnar Nilsson.
Le sculpteur de nationalité géorgienne
était accompagné d’une délégation
composée de Gotcha Tchogovadze,
ambassadeur de Géorgie, Alexandre
Kalamanov, ambassadeur de Russie
auprès de l’U.N.E.S.C.O., Tahir
Salakhov, correspondant de l’Académie
ainsi que plusieurs membres de
l’Académie des beaux-arts de Russie.
Zurab Tsereteli et Arnaud d’Hauterives,
dans le prolongement du
rapprochement entre les deux
Compagnies, ont émis le vœu de projets
d’échanges culturels.
Zurab Tsereteli a évoqué les festivités
organisées dans le cadre du
Tricentenaire de Saint-Petersbourg en
2003, en coopération avec le Ministère
des Affaires étrangères.
Georges Oberti
Notre confrère Georges Oberti nous a
quittés le 7 juin dernier. Né en 1913 à
Nice, il avait été élu correspondant de
l’Académie des beaux-arts, dans la
section de Peinture, le 12 février 1986.
Haut fonctionnaire, historien de l’art, il
a marqué la Direction des Musées de
France où il a occupé différents postes.
Il est l’auteur de nombreux articles et
publications sur l’art. Il était Officier de
la Légion d’honneur, Commandeur des
Palmes académiques, Commandeur
dans l’Ordre des Arts et Lettres.
Projections
Deux projections ont eu lieu en avant-
première à l’Académie des beaux-arts :
A propos de Goya
, sur l’opéra de
Jean
Prodromidès
, membre de la section
de Composition musicale, le 12 juin, et,
le 26 juin,
The Pianist
de
Roman
Polanski
, Palme d’Or du Festival de
Cannes 2002.
Bibliothèque
Marmottan
EXPOSITIONS
Voyager sous l'Empire
En prolongement des Journées du
Patrimoine qui ont pour thème les
transports, exposition d’un ensemble de
dessins, aquarelles, cartes et documents
sur ce sujet. Toutes ces œuvres, pour la
plupart inédites, proviennent des
collections de Paul Marmottan.
21 septembre - 2 novembre.
Scènes d'intérieur : les aquarelles
des collections Mario Praz et Chigi
En collaboration avec la Fondation
Mario Praz de Rome et le Palais Chigi
d'Ariccia, présentation d’une
quarantaine d'aquarelles d'intérieur
(1800-1870), évoquant le goût de Mario
Praz (1896-1982) pour la décoration
intérieure qu'il éleva au niveau d'une
philosophie. Ces aquarelles n'ont jamais
été exposées hors d'ltalie.
20 novembre -15 février.
CONFERENCES
Georges Jacob(1739-1814),
ébéniste des rois et des empereurs
par
Michel Beurdeley
.
Mercredi 16 octobre.
Schulmeister dans les coulisses de
la Grande Armée
par
Abel Douay
et
Gérard Hertault
, historiens.
Mercredi 30 octobre.
La Légion d'Honneur, deux
siècles d'excellence codifiée
par
Laurence Wodey
, historienne.
Mercredi 13 novembre.
Dans quel état le Premier Consul
a-t-il trouvé la France ?
par
Jean-Pierre Poussou
, professeur
à l'Université de Paris-Sorbonne.
Mercredi 4 décembre.
COLLOQUE
Les Lycées
En collaboration avec l'lnstitut Napoléon,
sous la présidence de
Jean Tulard
et de
Jacques-Olivier Boudon
.
Vendredi 15 et samedi 16 novembre.
CONCERTS
Concerts donnés par l'
Ensemble
Double B
, réunissant des professeurs
du Conservatoire national de région.
Dimanche 13 octobre :
Telemann,
Vierne, Stravinski, Pileggi
Dimanche 17 novembre :
Mozart,
Reinecke, Turina, Crumb
Dimanche 15 décembre :
Haydn,
Faure, Martinu, Webern
Bibliothèque Marmottan
7, place Denfert-Rochereau
92100 Boulogne-Billancourt
Tél. : 01 41 10 24 70
I
ntitulée
Spirituaile
, une sculpture
d’Antoine Poncet, membre de la section
de Sculpture, a été inaugurée au sein de
l’institut gériatrique Scheutbos à Bruxelles le
14 juin 2002. Cette œuvre, dont la réalisation
débuta en décembre 2001, est dédiée aux
habitants du centre.
“Je pense aux habitants de Scheutbos, à leurs
familles, au personnel soignant qui les accom -
pagne admirablement durant ce mystérieux
temps de la vie. Modestement je m’approche
d’eux afin d’éveiller ma pensée, mon émotion,
et de nourrir mon inspiration d’artiste. J’aime -
rais parvenir à leur transmettre un message
spirituel, leur faire ressentir le souffle qui
m’anime lorsque je travaille la matière.”
Antoine Poncet
Inauguration
d’une œuvre
d’
Antoine Poncet
Actualités
Pelez de Cordova fils,
Fernand Emmanuel (1842-1913),
Salon de l’hôtel du Faubourg-Saint-Honoré.
1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13
Powered by FlippingBook