Automne_2002 - page 11

21
20
Prix de chant choral
Liliane Bettencourt
L
’Académie des beaux-arts vient de décerner, pour la
13ème année consécutive, son prix annuel de chant
choral Liliane Bettencourt à la
Maîtrise de Notre-
Dame-de-Paris
dirigée par
Nicole Corti
.
Ce prix a été créé en 1990 par la Fondation Bettencourt-
Schueller pour participer au développement et à la promotion
de l’art musical en encourageant les associations pratiquant le
chant choral.
Doté de 38 115 euros (250 000 F.), le Prix Liliane Bettencourt
est devenu rapidement un prix prestigieux. Il a été
successivement attribué à l’ensemble vocal du Chœur de
Chambre de l’Orchestre National de Lyon sous la direction de
Bernard Tetu, à l’ensemble vocal de Michel Piquemal, à la
Camerata vocale de Brive, au Chœur Grégorien de Paris, à
l’ensemble vocal Musicatreize, au Chœur de Chambre
Accentus, à la Maîtrise de Garçons de Colmar, à la Maîtrise
du Centre de Musique Baroque de Versailles, au groupe vocal
corse U Fiatu Muntese, à la Maîtrise de Paris du
Conservatoire de Paris-CNR, à la Capella de Saint-
Pétersbourg, et au Chœur de la Chapelle Royale dirigé par
Philippe Herreweghe.
Ce Prix sera remis en présence de la fondatrice, Liliane
Bettencourt, lors de la séance publique annuelle de
l’Académie des beaux-arts qui se tiendra sous la Coupole de
l’Institut de France le 20 novembre prochain.
Créée en 1991, sous l’impulsion du cardinal Lustiger,
l’association
Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris
, dont
dépend la Maîtrise Notre-Dame de Paris, a permis de donner
un élan nouveau à cette tradition musicale de la cathédrale.
Jean-Michel Dieuaide, actuel directeur de l’association et
initiateur du projet, a voulu ainsi restituer au cadre prestigieux
de la cathédrale le rayonnement musical et liturgique qui fut
longtemps le sien, en poursuivant et en renouvelant sa mission
historique de haut lieu de la musique sacrée.
La Maîtrise Notre-Dame de Paris, lauréate du prix 2002, est
constituée de deux chœurs : un chœur d’enfants rassemblant
une trentaine de jeunes, garçons et filles ; un chœur
d’adultes - une vingtaine de voix - en formation
professionnelle à plein temps. Ces chœurs sont dirigés, depuis
1993, par Nicole Corti.
Cette direction de chœur à permis à Nicole Corti
d’approfondir l’univers du répertoire sacré de la Renaissance
à la création contemporaine, privilégiant la collaboration avec
de nombreux ensembles de renom tels que A Sei Voci, Alla
Francesca, Clément Janequin, le Concert Spirituel, les
Maîtrises de Radio-France, de Paris, de Saint-Paul (Londres),
l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre de Paris, l’Ensemble
Orchestral de Paris. Sous sa direction, on a pu entendre entre
autres :
La Symphonie de Psaumes
de Stravinsky,
le Magnificat
de Bach,
le Requiem
de Duruflé,
la Via Crucis
de Liszt,
l’Office de la Vierge
(création) de Christian Villeneuve, la
Missa Deo Gratias
(création) de Jean-Pierre Leguay, et tout
récemment l’oratorio
Israël en Egypte
de Haendel.
S
ituée dans la Cité Universitaire de Madrid, la Casa de
Velasquez fait partie du réseau des grands établissements
publics français implantés à l’étranger qui dépendent du
Ministère de l’Education nationale.
La coexistence de l’Ecole des hautes études hispaniques et
de la section artistique, les contacts permanents entre Espagnols
et Français, fondés sur un système de bourses de séjour et
d’accords de coopération, les échanges scientifiques et cultu-
rels dont elle favorise le développement, font de la Casa un lieu
d’échanges privilégié, et lui confèrent une place importante dans
le panorama de l’activité intellectuelle et artistique en Espagne.
Tout au long de l’année, elle organise des concerts, des exposi-
tions, ainsi que de nombreux colloques dont le but primordial
est de promouvoir le travail de ses artistes et de ses chercheurs.
La section artistique accueille chaque année des artistes de moins
de quarante ans, et de disciplines diverses : peintres, sculpteurs,
architectes, graveurs, compositeurs, cinéastes, photographes.
L’Académie des beaux-arts participe à la sélection. Elle entend
par là assumer l’une de ses missions fondamentales : décou-
vrir et encourager les jeunes talents.
Parmi les nombreuses activités qui relèvent de la section artis-
tique, deux manifestations, qui ont lieu en mai à Madrid et en
septembre à Paris, sont l’occasion de présenter au public
l’ensemble des travaux des pensionnaires.
A l’invitation de l’Académie des beaux-arts, l’exposition
annuelle des pensionnaires de la section artistique de la Casa
de Velasquez se tient, comme chaque année, dans la salle
Comtesse de Caen.
Exposition des
pensionnaires
de la
Casa
de Velasquez
Que peut rêver de mieux un jeune artiste
qui tente de réaliser les grands traits de son
inspiration, qu’elle soit plastique,
architecturale, musicale, sinon de réussir ce
concours d’admission à la Casa de Velasquez
qui lui permettra de poursuivre ses recherches
dégagé du souci de subvenir aux besoins de la
vie matérielle ? Si la réussite du concours le
soulage immédiatement des tracas quotidiens,
plaie des artistes et des créateurs en général,
ce n’est que bien des années plus tard qu’il
pourra mesurer l’extraordinaire opportunité
que représente un séjour d’un an ou deux à la
Casa et qu’il s’apercevra de l’influence des
richesses de la civilisation hispanique sur
ses travaux.”
Arnaud d’Hauterives
Actualités
Prix
et
concours
En haut : Maria Buíl,
Triptico,
huile sur toile, 2002.
A droite : Hélène Picard,
Costume d’homme-coléoptère,
2002.
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10 12,13
Powered by FlippingBook