Automne_2011 - page 26-27

26
|
| 27
D
ossier
J’ai quitté la scène avec une infinie tristesse » écrit
dans
Le monde dans les yeux
(éditions Hachette)
Hubert Henrotte, fondateur des agences Gamma
et Sygma, deux des trois plus célèbres agences de presse de
la seconde partie du XX
e
siècle. Avec Sipa Press fondée par
le photojournaliste Göksin Sipahioglu, Gamma et Sygma ont
tenu pendant plus de trente ans le haut du pavé du photojour-
nalisme mondial, cantonnant les agences dites télégraphiques
(AFP, Reuters, AP) à la fourniture des quotidiens, tandis
que les « trois A » s’imposaient dans les pages des magazines
illustrés (
Time, Newsweek, Stern, Paris Match,
etc.)
De 1967, date de création de l’agence Gamma, à 1999,
année du rachat de Sygma par la société de Bill Gates
Corbis, est née une légende, celle d’un « âge d’or » d’un
photojournalisme « à la française ». Dans une récente
interview, Alain Dupuis, qui fut « vendeur » de photos pour
la presse pendant quarante ans, a raconté comment, dans
les années 80, ces agences sont arrivées à un point où elles
dictaient les prix aux éditeurs de magazines avant qu’à l’aube
du XXI
e
siècle la tendance se retourne complètement et que
ce « photojournalisme à la française » périclite.
Coup d’œil dans le rétroviseur
Pour comprendre l’évolution actuelle du photojour-
nalisme, il faut à grandes enjambées parcourir la courte
histoire de la photographie d’actualité. Le reportage pho-
tographique naît à la fin du XIX
e
siècle pendant la guerre
de sécession d’Amérique du nord et la guerre de Crimée
sur le vieux continent. Les reporters réalisent leurs prises
de vue à la chambre et se déplacent à dos de mulet ! On
observera que si les techniques ont changé, ils ont déjà deux
commanditaires que l’on connaît encore aujourd’hui : la
presse et les pouvoirs publics.
Il faut attendre le XX
e
siècle et l’entre-deux-guerres, les
années vingt et trente, pour que se développe la photo de
presse. L’immigration de photographes et de journalis-
tes venus d’Europe de l’est va favoriser cet essor par un
renouvellement de l’esthétique de la prise de vue et de
l’organisation d’agences de reporters. Françoise Denoyelle,
une historienne, a également démontré comment le nombre
et le prix des publications de photos d’actualité furent alors
en corrélation avec le prix du papier journal. Moins le papier
coûte, plus les journaux ont de pages, plus les photographies
sont utilisées, et mieux elles sont rémunérées.
La guerre d’Espagne, où Capa, Gerda Taro, David
Seymour vont bâtir leurs légendes à côté d’écrivains comme
Ernest Hemingway, George Orwell ou André Malraux, est
l’occasion de développer les reportages photographiques
dans les magazines illustrés tels que
Vu
ou
Regards.
La Seconde guerre mondiale va consacrer la presse
illustrée et le rôle des reporters. Les troupes nazies qui
De «l’âge d’or» au photojournalisme «low cost»
ou grandeur et décadence du photojournalisme
Par
Michel Puech
, journaliste,
« associate editor » à
La lettre
de la photographie
envahissent l’Europe disposent d’opérateurs munis des
premiers Leica. Les alliés, en particulier les Américains, puis
les Russes, ne seront pas avares pour diffuser les images de
leurs correspondants de guerre : propagande oblige. Deux
illustrations restent dans l’Histoire : le drapeau américain
planté sur l’île d’Iwo Jima (Japon) photographié par Joe
Rosenthal (Associated Press) et le drapeau rouge planté sur
le Reichtag de Berlin par Evgueni Khaldei (Tass). Ironie de
l’Histoire, ils sont tous deux d’origine juive !
Après la victoire sur les forces du mal de l’époque, la
presse illustrée, bientôt imprimée en couleur, va connaître
un essor fulgurant jusqu'à la diffusion massive des écrans
de télévision.
L’âge d’or du photojournalisme
À côté des grandes agences télégraphiques (AFP, AP,
UPI, Reuters, Keystone, etc), les reporters photographes
indépendants sont encore peu nombreux ; essentiellement
d’origine occidentale, ils s’organisent en agences de presse
photographiques dites « agences feature » (Delmas, AGIP,
Reporters Associés, APIS, etc.)
La création de l’agence Magnum en 1947 annonçait
une nouvelle organisation dans laquelle les photographes
devenaient maîtres de leurs œuvres. La création en France
de Gamma va imposer aux magazines la signature des  
Les reporters, années 30.
©
Keystone-France / Gamma-Rapho
1...,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,24-25 28-29,30-31,32
Powered by FlippingBook