Ete 2010 - page 16-17

16
|
| 17
L’alimentation en eau des bassins et des jets d’eau
s’effectue désormais en circuit fermé, en réutilisant autant
que possible l’ancien réseau hydraulique du parc créé par
Le Nôtre, depuis la rivière de la Nonette, évitant ainsi les
prélèvements dans la nappe phréatique.
Les Grandes Écuries / Le Musée du Cheval
Le bâtiment principal des Grandes Écuries est à la fois
un chef-d’œuvre de l’architecture du XVIII
e
siècle et un
témoignage unique à la gloire du cheval. Ceci est peu
surprenant puisque Chantilly est aujourd’hui l’un des prin-
cipaux centres de l’activité équestre mondiale. La proximité
et l’essor de l’activité de l’hippodrome qui accueille un
public international représentent un potentiel intéressant
pour le développement du Domaine de Chantilly et doivent
s’inscrire dans cette dynamique.
Cependant, il nous est immédiatement apparu évident que
les nombreux bâtiments qui composent les Grandes Écuries
nécessitaient un programme majeur de travaux visant
leur remise en état. En 2009, avec la rénovation du dôme
central et des espaces d’accueil, la Fondation s’est attachée
à améliorer le confort du public qui assiste aux spectacles
équestres, concerts et manifestations d’entreprises.
Actuellement, les bâtiments de la Cour des Remises
bénéficient eux aussi d’une restauration architecturale
fondamentale. Notre objectif est de créer un nouveau musée
qui constituera un pôle d’attraction supplémentaire pour les
visiteurs du domaine.
L’offre culturelle et l’engagement sociétal
Depuis sa création, la Fondation s’attache à la mise en
synergie des composantes du domaine, notamment entre le
Musée Vivant du Cheval, le parc et le château, à travers une
programmation culturelle et pédagogique riche et diversi-
fiée. L’édition biannuelle du programme culturel permet
de fidéliser les visiteurs et garantit une visibilité accrue de
l’actualité du Domaine de Chantilly.
La Fondation s’attache également à intégrer dans ses
réflexions les grands défis sociétaux que sont la formation
et l’insertion professionnelle. Soutenue par ses partenaires
(État, Région Picardie et Département de l’Oise), elle
accueille chaque année depuis 2007 une vingtaine de
personnes en situation précaire dans des chantiers d’inser-
tion. Ces derniers constituent ainsi un soutien aux équipes
chargées de la restauration du patrimoine paysagé et de
l’entretien des espaces verts du domaine et de ses abords.
Enfin, la Fondation s’efforce de faire appel aux fournisseurs
locaux pour ses achats de biens et services nécessaires au
fonctionnement du domaine ainsi que pour les travaux dans
le château et le parc.
Conclusion
Les urgences structurelles et sécuritaires ayant été traitées
au cours des quatre premières années de la Fondation, il
convient désormais de privilégier les projets de restaura-
tion et de mise en valeur ayant un impact immédiat sur la
fréquentation. Ainsi, la Fondation œuvrera-t-elle à court
terme à l’amélioration des conditions d’accueil (parking,
visite du château, signalétique) ; à l’ouverture au public
d’espaces totalement réaménagés (Maison de Sylvie, Musée
du Cheval) ; et à la création de points d’intérêt ciblés dans
le parc (Jardin anglais, Hameau).
La Fondation vise en effet à rendre attrayant le Domaine
de Chantilly tant pour les spécialistes de l’art que pour le
grand public, l’inscrivant dans le paysage culturel et touris-
tique national et international.
D
ossier
L
e privilège d’être membre du collège des conserva-
teurs m’a permis, depuis l’automne 2008, de mieux
prendre la mesure du caractère exceptionnel du
Domaine de Chantilly. J’ai ainsi réalisé combien le legs du
duc d’Aumale formait un tout qui reflétait admirablement
ce qu’avait été la vision de cette personnalité hors du com-
mun, comme l’a encore récemment souligné le Chancelier
de l’Institut de France au cours d’une conférence devant les
Amis du Musée Condé.
Inutile d’insister sur les merveilles architecturales que
découvrent les visiteurs depuis la route qui mène à la grille
d’honneur, les Grandes Écuries, le château de Bullant, le
château du duc d’Aumale, le château d’Enghien. Au sujet du
château d’Enghien, un des plus grands architectes français,
Henri Gaudin, déclarait récemment que ce bâtiment était
pour lui un des chefs-d’œuvre de l’architecture du XVIII
e
siècle par la sobre élégance de ses lignes et par le bel équi-
libre de ses ouvertures. Et cela malgré le très mauvais état
des persiennes, un ajout postérieur qui défigure quelque peu
un des plus beaux sites du monde.
Il nous a été aussi possible de mieux apprécier le rôle
éminent confié à la Fondation pour la sauvegarde et le déve-
loppement du Domaine de Chantilly dont la création, grâce
à la très grande générosité de son fondateur, S.A. le prince
Karim Aga Khan, lui-même membre de l’Institut, est, comme
nous le savons tous, une chance historique pour l’Institut et
pour le patrimoine de notre pays. Nous pouvons nous réjouir
aussi de voir combien la Fondation inscrit son action dans le
cadre des volontés testamentaires du duc d’Aumale concer-
nant ce prestigieux domaine de l’Institut de France. Aussi
la commission de Chantilly et le collège des conservateurs,
en étroite relation avec l’administrateur général du domaine
et les conservateurs du musée Condé, peuvent-ils apporter,
sous le patronage du Chancelier de l’Institut de France, leur
concours et leur soutien à la Fondation.
Les restaurations des Grandes Écuries et du jardin de Le
Nôtre, sans oublier celle du Hameau, contribuent à redonner
son éclat à ce splendide domaine, alors que se poursuit un
ambitieux plan pluriannuel de restauration. Nous savons que
le souci de la Fondation créée par S.A. le prince Karim Aga
Khan et par l’Institut de France a pour but une mise en valeur
du domaine qui puisse permettre à celui-ci d’atteindre une
notoriété et par conséquent une fréquentation destinée à lui
fournir des moyens suffisants pour assurer son fonctionne-
ment dans les meilleures conditions possibles.
Par
Jean-François Jarrige
,
membre du Collège des Conservateurs
et de l’Académie des Inscriptions
et Belles-Lettres
En haut et ci-dessous : spectacle
Sur la Route de la soie
,
au Musée Vivant du Cheval, Grandes Écuries, 2006.
Photo DR
En haut : la galerie de peintures, Chantilly, musée Condé.
Photo DR
Chantilly,
un domaine
exceptionnel
1,2-3,4-5,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15 18-19,20-21,22-23,24-25,26-27,28-29,30-31,32
Powered by FlippingBook