Ete_2003 - page 7

13
12
L
e mercredi 7 mai dernier, l’Académie des Beaux-Arts a reçu en séance
plénière la visite officielle de Jean-Jacques Aillagon, Ministre de la Culture
et de la Communication. Il a été accueilli par Arnaud d’Hauterives, Secrétaire
perpétuel.
Le Ministre est venu exposer les grandes lignes de l’action qu’il mène depuis un
an, en particulier sa conception de la relation entre l’Etat et les autres forces poli-
tiques et sociales dans le développement culturel de notre pays. Il a réaffirmé que
l’Etat a un rôle spécifique à jouer en matière de politique culturelle, mais qu’il doit
aussi veiller à libérer les initiatives et rendre à chacun une part de responsabilité
accrue. Ces deux principes se concrétisent par la mise en œuvre du processus de
décentralisation, par l’élaboration d’une politique de programme qui permette à
l’Etat de contracter de façon plus lisible avec les collectivités locales, par l’autono-
misation des établissements publics, par le développement du mécénat et des fon-
dations, et par le soutien aux industries culturelles.
Il a ensuite rappelé son attachement à l’Académie des Beaux-Arts et exprimé son
désir d’améliorer le dialogue entre cette institution et son Ministère, pour consul-
ter plus souvent les expériences et les compétences des membres de l’Académie des
Beaux-Arts, comme cela se fait déjà avec les autres Académies ou avec des orga-
nismes professionnels et artistiques
u
Actualités
Visite officielle de
Jean-Jacques Aillagon,
Ministre de la Culture et
de la Communication
Actualités
La restauration du
jardin japonais
de la
Villa Ephrussi de Rothschild
S
ise à Saint-Jean-Cap-Ferrat, la Villa Ephrussi de Rothschild est une fondation
de l’Académie des Beaux-Arts. Un jardin japonais y a été conçu et réalisé par
le professeur Masao Fukuhara, de l’Université des Beaux-Arts d’Osaka, et amé-
nagé grâce au mécénat de Nippon Television Network Corporation, dont le président,
Seiichiro Ujiie, a été récemment élu correspondant de notre Académie.
Ce jardin japonais se caractérise par plusieurs aspects : l’aspect paysager, l’aspect
philosophique et l’aspect architectural.
L’aspect paysager se décline dans différents espaces : le jardin étang (Chisen-Siki),
le jardin sec (Kare-Sansui), le jardin de thé (Roji).
L’aspect philosophique s’exprime par la disposition des pierres et des rochers, la
représentation des éléments naturels comme la montagne, la rivière et l’océan. C’est
un jardin de contemplation et de méditation, il est le reflet de l’influence du boud-
dhisme Zen. “Depuis toujours, la haute valeur accordée à la beauté de la pierre à l’état
brut a été une des caractéristiques principales de l’architecture des jardins japonais.
Depuis les temps les plus anciens, les pierres furent intégrées dans la composition des
jardins pour leur effet tactile, scénique ou symbolique. Dans la pratique religieuse du
Shintoïsme, les pierres sont regardées comme objet de culte.” (
Le jardin japonais
,
Gunther Nitschke / Taschen)
Quant à l’aspect architectural, le jardin japonais de la Villa Ephrussi de
Rothschild retrace en grande partie l’évolution architecturale du jardin japonais qui
s’est imposé à travers les différentes périodes de l’histoire :
- le jardin étang (Chisen Siki) en est l’élément sacré et la représentation la plus
ancienne. Il correspond au style architectural
Shinden-Zukuri
.
- le jardin sec (Kare Sansui, Kare signifiant “se tarir, s’épuiser” et Sansui “la mon-
tagne” et “l’eau”). Il correspond au style architectural
Shoin Zukuri
.
- le jardin de thé (Roji) correspond au style architectural
Sukiya Zukuri
.
Cho-Seki-Tei
Cho-Seki-Tei est le nom japonais de ce
jardin, et signifie “jardin où l’on écoute
tranquillement l’agréable bruit des
vagues au crépuscule”.
En vous y promenant, vous vous
plongerez dans le “monde zen”, ou
microcosme spirituel.
Ce jardin contient tous les éléments
principaux du jardin japonais, chargé de
plus de mille ans d’histoire.
Certains éléments, comme le pavillon
en bois, la porte, le pont en bois,
les lanternes et les vasques, ont été
fabriqués au Japon et importés
en France.
Utilisant au maximum l’espace et les
éléments originaux, le jardin se compose
de trois parties : “Rosi”, ensemble
composé du chemin et de la porte, situé
au sud, “le bassin” au centre et le
“jardin sec”, extraordinairement
harmonieux avec la Méditerranée, qui
exprime l’océan avec des gravillons
blancs ratissés et des roches naturelles.
Ainsi, Cho-Seki-Tei serait le résultat de
la synthèse de la beauté japonaise avec
la beauté azuréenne.
90 ans après sa création par Béatrice
Ephrussi de Rothschild, le jardin
japonais est enfin restauré.
Parutions
Parution d’un recueil de poèmes
illustrés par
René Quillivic
.
Cet ouvrage est constitué de gravures
au burin illustrant des poèmes du
graveur lui-même.
Il est imprimé dans une typographie
originale à l’Imprimerie nationale, à
cinquante exemplaires numérotés.
Si les écrivains sont parfois les
illustrateurs de grande qualité de
leurs propres œuvres (Victor Hugo
par exemple), l’artiste poète est plus
rare, bien que Michel-Ange, avec
ses sonnets, en soit un
exemple inimitable.
Roger Vieillard,
Œuvre Gravé
1934-1989,
extraits
du catalogue
raisonné, établi
par Anne Guérin,
avec la
collaboration de
Virginie Rault,
préfacé par Marc
Fumaroli, de l’Académie française.
Ce catalogue reproduit toutes les
gravures, la majorité des épreuves
d’états intermédiaires et de nombreux
écrits et propos de l’artiste.
Coédition : Anne Guérin, Paris,
Somogy, Paris, Musée du Dessin et
de l’Estampe originale de Gravelines.
Décorations
Paul Andreu
, membre de la section
d’Architecture, a été élevé à la
dignité de Grand Officier dans
l’Ordre national du Mérite.
Gérard Lanvin
, membre de la
section de Sculpture, Président de
l’Académie des Beaux-Arts, a été
fait chevalier dans l’Ordre
national du Mérite.
Distinction
Laurent Petitgirard
, membre de la
section de Composition musicale, a
été élu à la présidence du conseil
d’administration de la Société des
auteurs, compositeurs, éditeurs de
musique (SACEM) pour l’exercice
2003-2004.
Jean-Jacques Aillagon reçu par Arnaud d’Hauterives
lors de la visite du Ministre à l’Académie des Beaux-Arts.
1,2,3,4,5,6 8,9
Powered by FlippingBook