Ete_2005 - page 14

Boston, Jérusalem, Anvers, La Havane...
La Fondation Dina Vierny-Musée
Maillol présente, jusqu’au 19 septembre,
une rétrospective de l’œuvre du sculp-
teur à travers une centaine d’œuvres.
Des plâtres aux sculptures calligra-
phiques, des années 50 jusqu’à
Août 96
et aux sculptures d’assemblage, le public
y suivra un itinéraire inédit dans une
œuvre riche et foisonnante.
Le prix de composition musicale
récompense
Pascal Dusapin
.
Né en
1955, il a été l’élève de Iannis Xenakis.
Ses œuvres sont interprétées par les plus
grands musiciens et ensembles spécia-
lisés dans le répertoire contemporain.
L’art de ce compositeur est fugitif, veut
déranger l’auditeur par un langage fait
de puissance, d’énergie et de procédés
d’écriture radicaux. Son opéra
Perelà,
l’homme de fumée
a été créé à l’Opéra
de Paris Bastille en février 2003.
De plus, la Fondation a attribué,
toujours sur proposition de l’Académie
des Beaux-Arts, des bourses pour
récompenser deux jeunes interprètes,
pour un montant total de 50 000
euros. Les lauréats sont le violoniste
Olivier Charlier
et le violoncelliste
Henri Demarquette
.
27
26
L
’Académie des Beaux-Arts a
attribué les prix de peinture, de
sculpture et de composition musicale
de la Fondation Simone et Cino del
Duca, dotés chacun d’un montant de 50
000 euros. La Fondation, abritée sous
l’égide de l’Institut de France depuis le
décret du 25 janvier 2005, poursuit
les missions et objectifs fixés par
Simone del Duca, généreuse donatrice,
décédée en mai 2004.
Le prix de peinture
récompense
Eduardo Arroyo
.
Né en 1937 à
Madrid, il s’exile à Paris en 1958 pour
des raisons politiques. Son rejet du
dogmatisme artistique et de l’arbitraire
politique fait alors de lui l’un des inspi-
rateurs du mouvement “Figuration
narrative”. Sa peinture est à la fois polé-
mique et nimbée d’ironie et de lyrisme.
Il a fait l’objet d’expositions dans le
monde entier et ses œuvres sont
présentes dans les grands musées d’art
contemporain européens et américains.
Le prix de sculpture
récompense
Robert Couturier
, dont on fête cette
année le centenaire de la naissance. Ses
œuvres sont présentes dans les musées,
aussi bien à Paris, Bayeux, Poitiers, qu’à
l’étranger, à Madrid, Rio de Janeiro,
L
’Académie des Beaux-Arts vient
de décerner le Prix de chant
choral Liliane Bettencourt, d’un
montant de 40 000 euros, au
Chœur
de chambre Les Eléments
, dirigé
par
Joël Suhubiette
.
Ce prix, créé en 1990 par Madame
Liliane Bettencourt et son époux,
membre de l’Académie des Beaux-Arts,
récompense chaque année un chœur,
en alternance parisien, de province ou
étranger. En 2004, le Prix Bettencourt
avait été décerné au Chœur des Arts
Florissants/William Christie.
Lauréat 2005, le Chœur de chambre
Les Eléments, ensemble toulousain
créé en 1997 et composé de 20 à 40
chanteurs professionnels, interprète
principalement la musique du XX
e
siècle
et la création contemporaine.
Défenseur du répertoire
a capella
, son
principal objectif est d’être un instru-
ment de haut niveau au service des
compositeurs d’aujourd’hui. Ainsi, il
crée des œuvres de Patrick Burgan, Ton
That Tiêt, Philippe Hersant, Pierre
Adrien Charpy, Vincent Paulet, Zad
P
rix
&
C
oncours
Prix de la Fondation
Simone et Cino del Duca
Prix de chant choral
Liliane Bettencourt
Moultaka, interprète des pièces de
Jonathan Harvey, Luciano Berio, et
inscrit à son répertoire les grandes
œuvres chorales de compositeurs du
XX
e
siècle (Messiaen, Poulenc,
Stravinsky,
Martin, Britten,
Hindemith).
Joël Suhubiette, directeur et fondateur
du chœur, est également attentif à la resti-
tution du répertoire ancien. Le Chœur
de chambre Les Eléments a interprété
l’intégrale des
Motets
de Bach et les
Vêpres
de Monteverdi aux côtés de l’en-
semble Jacques Moderne, a chanté
Schütz et Purcell, et plusieurs pièces du
répertoire romantique allemand.
L’ensemble est fréquemment invité par
des chefs ou ensembles instrumen-
taux : Philippe Herreweghe (Brahms,
L
e Grand Prix d’Orgue Jean-Louis
Florentz - Académie des Beaux-
Arts, organisé par l’Association pour la
Connaissance, la Sauvegarde et la
Promotion des Orgues du Maine-et-
Loire, a été décerné le dimanche 8 mai
dernier à
Régis Prud’Homme
.
Ce Grand Prix annuel est destiné à
promouvoir les jeunes organistes
diplômés des Conservatoires
Nationaux de Région, des Ecoles
Nationales de Musique ou des
Mendelssohn, Schubert), Christophe
Rousset (Campra,
Desmarest, Rameau,
Mozart),
Michel Plasson (Berlioz, Bizet,
Poulenc, Bernstein, Landowski), John
Nelson (Haydn), Jean-Christophe
Spinosi (Vivaldi,
Mozart).
Salué par le public et la critique, le
chœur se produit dans de nombreux
festivals, théâtres et scènes nationales
françaises. Il est aussi invité pour des
tournées à l’étranger, pour lesquelles il
reçoit le soutien de l’AFAA.
Le prix sera remis officiellement au
cours de la Séance publique annuelle de
l’Académie des Beaux-Arts, le mercredi
23 novembre 2005, sous la Coupole du
Palais de l’Institut.
Grand Prix d’Orgue
Jean-Louis Florentz
Conservatoires Municipaux de la Ville
de Paris. Les épreuves se sont
déroulées les 7 et 8 mai ; la finale du
concours a eu lieu sur le Grand-
Orgue de la Cathédrale d’Angers.
Pour la première fois en 2005, ce
Grand Prix porte le nom de Jean-
Louis Florentz,
membre de
l’Académie des Beaux-Arts décédé en
juillet 2004, qui a été l’artisan du
rapprochement entre l’ACSPO et
l’Académie des Beaux-Arts. Un extrait
des
Laudes
de Jean-Louis Florentz
figurait au programme imposé de la
finale du concours. Par ailleurs,
constatant le succès et le
retentissement croissants de cette
épreuve, tant du point de vue des
jeunes organistes que de celui du
public, l’Académie des Beaux-Arts a
revalorisé la dotation du Grand Prix,
qui est désormais fixée à 4 000 euros.
Régis Prud’homme, après avoir
commencé ses études d’orgue à
La Roche-sur-Yon avec Michel
Bourcier, a obtenu en 2002 son
Diplôme d’Etudes Musicales au CNR
de Tours dans la classe d’Olivier
Vernet, et en 2004 un Premier Prix de
perfectionnement en orgue dans la
classe de Louis Robilliard au CNR de
Lyon. La récompense qu’il vient
d’obtenir est assortie d’engagements
pour des concerts dans de nombreux
festivals d’orgue en France. Son Prix
lui sera remis lors de la Séance
publique annuelle de l’Académie des
Beaux-Arts, le 23 novembre 2005.
Retrouvez tous les Prix et Concours sur le site
En haut : Edduardo Arroyo
,
Noticias sin
importancia I
, 2003,
Huile sur toile
Ci-dessus : Robert Couturier
, Août 96.
Eduardo Arroyo
Robert Couturier
Pascal Dusapin
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15
Powered by FlippingBook