Hiver 2006 - page 14

26
27
C
e prix, d’un montant de 7 500 euros, a été créé en 2005 à l’initiative de Madame
Simone Lurçat, pour encourager l’art de la bibliophilie. Son époux Jean Lurçat
(1892-1966), membre de l’Académie des Beaux-Arts, peintre et rénovateur de
l’art tapisserie, s’est en effet également illustré dans l’art de la bibliophilie.
Le Prix Jean Lurçat couronne chaque année un peintre ou un graveur qui a
illustré un ouvrage de bibliophilie, œuvre originale récente. Si l’auteur du texte
de l’ouvrage est vivant, le prix est divisé entre l’illustrateur et l’auteur. Il s’agit du
seul Prix de bibliophilie en France destiné exclusivement à récompenser un
ouvrage de ce genre.
Pour sa première édition, le Prix avait couronné l’ouvrage
Dieu prend-il soin des
bœufs ?
, texte de Patrick Modiano et lithographies de Gérard Garouste.
Pour cette deuxième édition, le Prix Jean Lurçat 2006 a couronné l’ouvrage
L’Epopée des vers luisants
,
texte de
Peter Handke
et illustrations de
Louis
Pons
, publié aux Editions d’art Gibralfaro à Vérone.
Cet ouvrage a été composé en caractères dante, imprimé sous presse à main sur
papier alcantara et papier japonais. Les quinze cuivres originaux ainsi que la
plaquette en bronze patiné en couleurs de la couverture sont de Louis Pons.
L’édition se limite à 129 exemplaires numérotés dont 99 en numéros arabes et 30
en numéros romains. Achevé d’imprimer par Anna Ziliotto, au Studio Gibralfaro,
à Vérone en juin 2006.
Trois autres ouvrages ont été remarqués par le jury :
Empreinte de l’absence, la
lettre de Dora
édité par les Editions au Sein
de Zoé et imprimé par l’atelier Zone opaque
en 2006 ;
Pierres réfléchies
, gravures en taille
douce de Christiane Vielle sur un texte de
Roger Caillois de l’Académie française,
publié aux Editions Les bibliophiles de
France ;
Recto-verso
, livre en métal repoussé
illustré par Gino Silvestri sur un poème de
Hubert Haddad, éditions de l’artiste.
u
En haut : Louis Pons, Anna Ziliotto, Simone Lurçat et
Arnaud d’Hauterives, Secrétaire perpétuel lors de la
remise du prix.
Photo Brigitte Eymann.
C-contre :
L’Epopée des vers luisants
, Peter Handke -
Louis Pons, Editions d’art Gibralfaro.
Prix Cercle
Montherlant
C
e prix d’un montant de 10 000
euros récompense pour la
quatrième année l’auteur d’un
ouvrage de langue française
illustré et consacré à l’art.
La qualité de l’ouvrage primé fait
l’objet d’une appréciation globale
(éditoriale, illustrative,
rédactionnelle).
Le prix est entièrement financé
par M. Jean-Pierre Grivory,
Président-directeur général de la
Société Cofinluxe-Parfums
Salvador Dali.
Le jury 2006 était composé de :
Arnaud d’Hauterives, Secrétaire
perpétuel de l’Académie des
Beaux-Arts, Co-Président du jury,
François-Xavier de Sambucy de
Sorgue, Président du Cercle
Montherlant et Co-Président du
jury, Jean-Pierre Grivory, mécène
du Prix, Hélène Carrère
d’Encausse, Secrétaire perpétuel
de l’Académie française, Jean
Cortot, membre de l’Académie
des Beaux-Arts, Maryvonne
Pinault, Patrick de Carolis,
Président de France Télévisions,
Alexandre Gady, universitaire,
historien d’art, Edwart Vignot,
historien d’art.
Le mercredi 8 novembre, le Prix
Cercle Montherlant-Académie des
Beaux-Arts 2006 a été décerné à
l’ouvrage
Le Noir
, de
Gérard-
Georges Lemaire
, publié aux
éditions Hazan.
u
L
e jeudi 28 septembre 2006 a eu lieu le vernissage de l’exposition des lauréats du
Grand Prix d’Architecture 2006 de l’Académie des Beaux-Arts
.
Le thème choisi pour l’année 2006 était : “Le Palais de l’Union européenne des vingt-
cinq nations”.
Ce concours était ouvert à tous les architectes et étudiants en architecture, ressortissants
européens, n’ayant pas dépassé 35 ans au 1er janvier 2006.
Les candidats ont été départagés au cours de trois épreuves :
1) Une première esquisse conçue de manière indépendante. 2) Une montée en loge
d’une durée de 20h qui s’est déroulée le mercredi 31 mai 2006 et qui a réuni les vingt
candidats retenus à l’issue de la première épreuve. 3) Au terme de cette deuxième
épreuve, huit candidats ont été retenus pour présenter leurs projets d’architecture, de
2m40 sur 2m50, salle Comtesse de Caen, au Palais de l’Institut de France ; ces projets
devaient cette année être complétés par une présentation visuelle numérique.
Parmi eux, trois lauréats ont été récompensés : Le Premier Prix (Prix Charles Abella)
d'un montant de 25 000 euros, a été attribué à
Etienne Feher
. Le Deuxième Prix (Prix
André Arfvidson) d'un montant de 10 000 euros, a été attribué à
Julien Rouby
. Le
Troisième Prix (Prix Paul Arfvidson), d'un montant de 5 000 euros, a été attribué à
Jean-
Sébastien Schwartz
.
L’Académie des Beaux-Arts bénéficie pour ce concours d’un important partenariat tech-
nologique avec la société H-P et du soutien d’un certain nombre d’éditeurs de logiciels
informatiques, dont les sociétés Autodesk et ARC Technology.
u
P
rix
&
C
oncours
Retrouvez tous les Prix et Concours sur le site
Grand Prix de bibliophilie
Prix Jean Lurçat
Grand Prix
d’Architecture
A gauche et ci-dessus : projets
d’Etienne Feher et Julien Rouby,
respectivement 1
er
et 2
e
prix.
Photo Brigitte Eymann..
Ci-dessous : annonce des
résultats en présence de Michel
Foliasson, membre de la section
d’Architecture, président du
jury, et Arnaud d’Hauterives,
Secrétaire perpétuel.
1...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15
Powered by FlippingBook