Hiver 2008 - page 20-21

A
ctualités
Françoise de Loisy, Conservateur aux musées d’Angers, en
charge du Musée Jean Lurçat, nous a fait ressentir l’importance
du mouvement de la « Nouvelle tapisserie » des années 1970 à
nos jours, et Yves Sabourin, qui gère toutes les questions relati-
ves aux arts textiles au sein de la Délégation aux Arts Plastiques
pour le Ministère de la Culture nous a parlé de « la commande
publique en art contemporain textile, dans le domaine de tech-
niques patrimoniales ancestrale et moderne. »
Notons aussi la participation de Michèle Giffault,
Conservateur en chef et Directrice du Musée départe-
mental de la Tapisserie d’Aubusson, de Jacqueline Febvre,
Directrice de l’Institut d’arts visuels d’Orléans, de Patrick Le
Nouëne, Directeur des musées d’Angers, et des artistes Laima
Orzekauskiene (Vilnius), Ibolya Hegyi (Budapest), Sheila Hicks
(Etats-Unis), David Elliot Salamanovitch (Paris), Thomas
Cronenberg (Hambourg), Marcel Marois (Canada).
C
ette manifestation exceptionnelle a permis de dres-
ser un état des lieux de la création contemporaine
dans ce domaine spécifique de l’art textile.
Des spécialistes éminents et des artistes venus de diffé-
rents horizons sont intervenus. Gérard Denizeau a dressé
un panorama de la tapisserie au XX
e
siècle, « pour montrer à
quel point cet art, remontant aux périodes les plus reculées,
est resté au cœur des préoccupations contemporaines, ayant
tôt suscité, après Jean Lurçat, l’intérêt de Georges Braque,
Henri Matisse, Roger Bissière, Sonia Delaunay, Fernand
Léger, Charles Lapique ou le Corbusier. »
Elsje Janssen a retracé la situation de la Belgique, « qui a
une histoire et une tradition riches en matière de tapisserie,
laquelle se renouvelle au XX
e
siècle. A partir des années 60
et 70, la Belgique rejoint les tendances et l’évolution inter-
nationales vers un art textile, avec, vers la fin du XX
e
siècle,
une expression de plus en plus
libre dans les arts textiles. »
Venue de Riga, où elle est
Directrice adjointe du Musée
des Arts décoratifs et du design
de Lettonie, Velta Raudzepa
a évoqué « l’influence de Jean
Lurçat sur le développement de
la tapisserie et de l’art textile en
Europe, et en Lettonie particulièrement, et sa diversité à
l’heure actuelle. »
Quant à Jolanta Piwonska, Commissaire en chef et respon-
sable des expositions au Musée central de Textile de Lodz,
elle a abordé la révolution polonaise dans l’art textile, et la
tapisserie polonaise à l’aube du XXI
e
siècle.
Michel Baudson, Directeur honoraire de l’Académie
des Beaux-Arts de Bruxelles, nous a entretenus de l’ensei-
gnement de la tapisserie et de l’art textile en Europe, et
livré les conclusions du séminaire européen, qui s’est tenu
à Bruxelles, axé sur cette dimension pédagogique, « un
moment de réflexion et de rencontre pour les enseignants
venus de différents pays d’Europe, et qui a permis, tout
en observant la singularité de chaque enseignement et les
diversités culturelles, de dégager des éléments fédérateurs
qui pourront devenir le point de départ pour l’élaboration
de projets communs. »
L’Ecossais David Weir nous a présenté Dovecot Studios,
« un nouveau lieu et de nouveaux horizons pour la tapisserie
au XXI
e
siècle ; il s’agit d’une ancienne piscine victorienne
désaffectée convertie en ateliers de tapisserie, avec un
magnifique espace pour le tissage, une galerie d’exposition,
des lieux de résidence… Cette plateforme d’échanges
internationaux autour de la tapisserie au XXI
e
siècle permet
la mise en place d’un programme d’apprentissage dans des
conditions optimales, afin de former une nouvelle génération
de lissiers et de faire progresser des collaborations créatives
avec des artistes et designers émergeants. »
Martine Mathias, conseillère pour les musées à la DRAC
Nord Pas-de-Calais, territoire qui se prépare à accueillir
le Louvre à Lens, nous a raconté l’histoire des Ateliers
d’Aubusson-Felletin, entre tradition et modernité, et Arnaud
Brejon de Lavergnée, Directeur des collections du Mobilier
national, celle de la Manufacture des Gobelins, entre passé
et avenir.
A
UTOUR DE
J
EAN
L
URÇAT
Tapisserie con
temporaine
et art textil
e en Europe
Après Riga en Lettonie et Lodz en
Pologne, c’est à Angers qu’a lieu la
dernière étape de l’exposition itinérante
« Jean Lurçat : Tapisseries (1940-1965) ».
Elle y sera présentée jusqu’au 17 mai
2009, au Musée Jean Lurçat et de la
tapisserie contemporaine.
Dans le cadre de ce projet international
s’est tenue, les 1er et 2 décembre 2008,
une conférence européenne intitulée
«Tapisserie contemporaine et art textile
en Europe ».
Photos Académie des Beaux-Arts
L’influence de
Jean Lurçat sur
le développement
de la tapisserie
et de l’art textile
en Europe
20
|
| 21
En haut et ci-dessus :
l'assemblée pendant le
colloque.
A gauche : l'artiste Sheila
Hicks et Françoise de Loisy,
Conservateur aux musées
d’Angers, en charge du Musée
Jean Lurçat et de la tapisserie
contemporaine.
1...,2-3,4-5,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19 22-23,24-25,26-27,28
Powered by FlippingBook