Hiver 2009 - page 14-15

| 15
14
|
D
ossier
Une évolution
décisive pour la Villa
L
’association doit beaucoup à la précédente secré-
taire générale, désormais secrétaire générale d’hon-
neur, Marie-Thérèse Bonsignore. De retour en
France après de nombreuses années passées à Londres
avec sa famille, elle ouvre une galerie d’art à Villefranche-
sur-Mer et s’intéresse très tôt à l’Association des Amis dont
elle devient membre en 1991. Dès 1992, Marie-Thérèse
Bonsignore, décrite par la présidente d’alors comme « une
jeune femme charmante, dynamique, sympathique », s’oc-
cupera des relations publiques de l’Association et plus spé-
cialement de ses activités. Prenant très à cœur ses nouvelles
fonctions, elle s’emploie aussitôt à organiser des visites de
musées à Nice, Monaco, Saint-Tropez et aussi un voyage à
Montpellier. En 1993, toujours très appréciée pour « son
talent, sa gentillesse et son efficacité », elle est nommée
trésorière. Après la disparition prématurée d’Annette
Bordeau, Marie-Thérèse Bonsignore est élue en 2004 secré-
taire générale et avec le soutien du conseil d’administration,
elle contribue à accroître de façon notoire le nombre d’ad-
hérents et à mener à bien un grand nombre de projets de
restauration dans la Villa. Le dernier en date constitue le
point d’orgue de sa contribution : la restauration de la toile
marouflée de Giandomenico Tiepolo, qui orne l’un des pla-
fonds du salon Louis XVI.
Les mécènes : une aide précieuse
Outre les cotisations des membres, les revenus des activités et les dons, l’Association dépend de
la générosité de mécènes. Depuis 1961, autour du premier président Jean Cocteau, de nombreux
mécènes ont contribué à l’entretien et à l’embellissement de la Villa et de ses jardins : on note
déjà un « généreux don de Florence Jay Gould » dans le procès-verbal de l’Assemblée Générale
de 1965. Un des membres fondateurs, Madame Gaube-Bertin, présidente durant de nombreuses
années, a offert un piano pour les concerts dans le patio. C’est grâce à Ralf Wincklemann,
vice-président de 1999 à sa disparition en 2003, qu’a été créé, en 1992, le Salon de Thé ; Ralf
Winckelmann a aussi donné une collection de porcelaines allemandes de Meissen en complément
de celle de la Villa, et il a entièrement financé la restauration de la chambre de la baronne en
2000. Depuis 2002, la banque Morgan Stanley PMW, à l’initiative de Sabina von Arx, vice-pré-
sidente des Amis depuis 2004, soutient fidèlement l’Association, en particulier lors de chaque
gala annuel en réservant plusieurs tables de convives et en offrant un don. Monsieur Seiichiro
Ujiie, Président de Nippon Television Network Corporation et associé étranger de l’Académie
des Beaux-Arts, a offert la rénovation dans les règles de l’art du Jardin Japonais en 2002. La
maison Chevalier Conservation, en 2005, a largement contribué aux frais de restauration de
la tapisserie de la Manufacture royale des Gobelins,
Hommage de Bacchus à Ariane
. Enfin le
Conseil Général des Alpes-Maritimes, sous l’égide de Docteur Alain Frère, apporte aussi un
soutien répété et généreux. Mentionnons aussi le mécénat de longue date de Lydia Varsano et de
Joséphine Tajan, qui toutes les deux manifestent régulièrement leur attachement fidèle à la Villa.
En haut : le salon Louis XVI, récemment restauré.
Photo C.Recoura / Culturespaces
Ci-dessus : la Villa au début du XX
e
siècle.
Photo DR
A droite : une des magnifiques vues offertes par la Villa.
Photo DR
1,2-3,4-5,6-7,8-9,10-11,12-13 16-17,18-19,20-21,22-23,24-25,26-27,28-29,30-31,32
Powered by FlippingBook