Hiver_2012 - page 28-29

A
près deux longues années d’interruption, du fait
d’importants travaux de rénovation immobilière, la
Casa de Velazquez a réouvert ses portes aux acti-
vités des deux composantes, artistique et scientifique, sur
lesquelles est fondée son originalité. Placé sous la tutelle du
Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche,
cet établissement présente la particularité de comporter une
section artistique, dénommée depuis une récente réforme
statutaire
Académie de France à Madrid
, qui accueille en
résidence des plasticiens, des photographes, des cinéastes,
des vidéastes, des compositeurs et des architectes. Il réunit
donc, dans le même lieu et le même cadre institutionnel,
des artistes et des chercheurs en sciences humaines, ce qui
en fait un établissement singulier, et riche de sa singularité.
Jean-Pierre étienvre
,
directeur de la Casa de Velazquez
| 29
Comme chaque année, les œuvres des pension-
naires de la Casa de Velazquez ont été présentés
par l’Académie des Beaux-Arts à l’Espace
Evolution Pierre Cardin.
L
'exposition, intitulée
Itinérance 3
, aura permis
de découvrir les travaux de Anne-laure Boyer,
Anne-Lise Broyer, Albert Corbi, Julien Dubuisson,
Etienne Fouchet, Boris Labbé, Olivier Larivière,
Marie Maurel de Maillé, Benoît Piéron, Gema
Rupérez, Daniel Touati et Nima Zaare Nahandi.
E
space
É
volution
P
ierre
C
ardin
Les artistes de la
Casa de Velázquez
E
xposition
Parutions
À paraitre, le catalogue
raisonné des tapisseries
d’
Yves Millecamps
, de 1956
à 1975, par Gérard Denizeau,
préface de Serge Lemoine
(Éd. Somogy). Depuis sa
rencontre avec Jean Lurçat,
Yves Millecamps a pris une
place déterminante dans le
renouveau de la tapisserie.
L’intégralité de son travail de peintre-cartonnier est
présenté ici sous forme de catalogue raisonné.
Nus vénitiens
n’est pas une
simple invitation au voyage, à
travers les photographies de
Lucien Clergue
, ami de Picasso
et de Jean Cocteau, alors qu’il était
débutant. Il convie le lecteur à
créer sa propre histoire au gré de
ces photos mystérieuses associées à la plume de
Marc Lambron (éditions Seghers).
Parution de
Cent opus et leurs
échos
(Édition L'Harmattan,
collection Perspectives
musicologiques contemporaines)
par
François-Bernard Mâche
.
Un compositeur se penche sur son
passé, jalonné de cent œuvres. Il
confronte les textes de présentation
qu'il a rédigés lors de leur création
avec les nouveaux commentaires qu'il est tenté
d'apporter aujourd'hui.
Distinction
Pierre Cardin
, appartenant à la section des
Membres libres de notre Académie, a reçu, sous
les ors du théâtre de La Fenice de Venise, le Prix
du Lion de Vénétie, destiné à rendre hommage à
sa carrière. Le prix, une médaille d'or à l'effigie
du fameux lion symbole de la Cité des Doges, a
été remis par le président du Conseil régional de
Vénétie, Clodovaldo Ruffato, « à cette personnalité
d'origine vénète qui s'est particulièrement
distinguée dans le secteur de la mode,
des arts et de l'économie ».
« C'est une grande émotion (...) je suis né ici et je ne
l'ai pas oublié, je me sens vénète », a con é le styliste,
qui s'est exprimé aussi bien en français qu'en italien.
A
ctualités
C’est un long chemin que la Casa de Velázquez a
parcouru depuis sa création en 1928, menant à bien, au
fil des années, des projets et des actions dont les ambitions
sont demeurées à la hauteur d’un lieu exceptionnel.
À l’heure où ses nouveaux statuts lui confèrent une
autonomie plus importante, je suis heureux de constater
la réputation brillante qu’a acquise cette École dans les
milieux artistiques français et espagnols, bien sûr, mais
également sur la scène internationale. Depuis un an,
c’est un souffle nouveau qui parcourt l’établissement,
puisqu’à cette évolution statutaire récente, vient s’ajouter
la modernisation tant attendue et récemment achevée de
l’infrastructure de l’École : de la rénovation du site au
réaménagement de l’impressionnante bibliothèque - qui ne
comprend pas moins de cent mille ouvrages et quinze mille
revues -, il s’agit de proposer un cadre de vie toujours plus
propice aux conditions de travail et de création des futurs
pensionnaires.
Ces réalisations, nous les devons à Jean-Pierre Étienvre,
qui, depuis cinq ans, dirige avec la même énergie les
différents projets de l’établissement. Au nom de l’Académie
des Beaux-Arts, je tiens à le remercier ainsi que l’ensemble
de son équipe ».
Arnaud d’Hauterives
, Secrétaire perpétuel
En haut : Étienne Fouchet,
Force Attractive V,
2011,
plâtre. 29x35x18 cm.
À droite : Albert Corbí,
Paisaje
, 2010, ampliación plotter
con tintas pigmentadas, 110x150 cm.
Ci-dessus : Olivier Larivière,
Dans mes bras I
, 2011,
óleo sobre papel, 50x65 cm.
28
|
1...,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,24-25,26-27 30-31,32
Powered by FlippingBook