Liberation_du_son - page 2-3

| 3
sommaire
*
page 2
Éditorial
*
page 3
Expositions au Palais de
l’Institut de France :
« Les artistes de la
Casa de Velázquez »
Katharine Cooper
« Les Blancs Africains,
voyage au pays natal »
*
pages 4, 5
Actualités :
Séance publique
annuelle de l'Académie
des Beaux-Arts
Séance solennelle
des cinq académies
*
pages 6 à 27
Dossier :
« La libération du son »
*
pages 28, 29
Prix & concours 2013
Prix de Gravure
Mario Avati - Académie
des Beaux-Arts
*
page 30
Actualités :
Le musée Zervos
Un projet architectural
exemplaire
Hommage :
Paul-Louis Mignon
Parution
*
page 31
Communication :
« Paul Durand-Ruel,
ami et marchand
des artistes de son temps »
Par Flavie Durand-Ruel
*
page 32
Calendrier
des académiciens
Lettre
de
l’
Académie
des
Beaux-Arts
i n s t i t u t d e F r a n c e
Lettre de l’Académie des Beaux-Arts •
Directeur de la publication
 : Arnaud d’Hauterives •
Comité de rédaction
 : délégué Paul-Louis Mignon ;membres : Yves Millecamps, Claude Abeille, Yves Boiret, Aymeric Zublena, François-Bernard Michel, Michaël Levinas, Lucien Clergue
Ont contribué à ce numéro
 : Lydia Harambourg, Bernard Perrine •
Conception générale, rédaction et coordination
 : Nadine Eghels •
Conception graphique,
réalisation
 : Claude-Matthieu Pezon •
Impression
 : Belzica Imprimerie Frazier • ISSN 1265-3810 •
Académie des Beaux-Arts 23, quai de Conti 75006 Paris
2
|
Perpétuer l’esprit de création est
sans doute la mission première de la
section de Composition musicale de
l’Académie des Beaux-Arts, dont les
membres sont élus pour leur apport à leur discipline. Elle ne cesse, par
ses recherches et ses œuvres, d’offrir des pistes pour un renouvellement
de son art. Elle nous invite ici à considérer un siècle de « musiques
contemporaines », avec ses parts de nouveautés, ses avancées, ses inno-
vations, en particulier dans l’ordre technologique.
Dans cet ensemble, une figure s’impose, celle pourtant si discrète
d’Henri Dutilleux, récemment disparu, dont l’œuvre a eu un rayon-
nement international. Pour des soucis qui l’honoraient, il n’avait pas
souhaité rejoindre l’Académie. Mais, nommé à la Libération Chef
du service des illustrations musicales de la Radiodiffusion française,
il a contribué, par ses commandes aux compositeurs, à diffuser leurs
musiques, alors que toute émission nouvelle réclamait un générique
musical. Le Club d’Essai, sous l’autorité de Jean Tardieu, entreprit, avec
son appui, de produire des émissions dramatiques originales fondées sur
l’association d’un compositeur et d’un écrivain. Ainsi, d’André Jolivet et
Paul Claudel pour
Le Livre de Christophe Colomb
, jamais représenté,
de Pierre Capdevielle et Albert Camus, de Joseph Kosma et Jacques
Prévert… Par son action, Henri Dutilleux affirmait un rôle fondamental
de la Radiodiffusion : promouvoir les musiques contemporaines. Il avait
donné l’exemple.
Voici le dernier éditorial de la
Lettre
écrit par Paul-Louis Mignon,
correspondant de notre Académie, qui vient de nous quitter.
Au fil des années, il a accompagné le comité de rédaction de la Lettre,
dont il était le délégué, nous éclairant de sa grande connaissance des arts
vivants, et aiguisant notre réflexion de ses remarques pertinentes.
Il va nous manquer.
Arnaud d’Hauterives
, Secrétaire perpétuel
É
ditorial
E
xpositions
Il convient de souligner que, pour la première fois, sont regroupées
les œuvres de tous les artistes en résidence pendant une année universitaire.
Auprès des dix plasticiens et des deux architectes, une cinéaste et deux
compositeurs ont trouvé leur place pour mieux porter l’esprit de toute cette
promotion et refléter la richesse pluridisciplinaire de leurs travaux. Quinze
artistes au total qui, après une année consacrée à la réalisation de leur
programme, livrent ici leur création. Au-delà de la justesse et de la variété
des propositions artistiques, force est de relever les riches collaborations
qui, tout au long de leur résidence, se tissent entre les différents artistes,
nourrissant leur œuvre au même titre que les échanges avec d’autres
résidents, bénéficiaires de bourses de courte durée, et avec les chercheurs,
membres de l’École des hautes études hispaniques et ibériques, qui est
l’autre composante de l’établissement. Ces échanges sont le fruit d’un « désir
d’Espagne » qui les a tous conduits à Madrid : ils constituent une des forces
vives de notre « maison ». »
Jean-Pierre Étienvre
Directeur de la Casa de Velázquez
Avec l'automne revient chaque année le plaisir de découvrir les
travaux réalisés par les artistes ayant eu le privilège de séjourner à la Casa
de Velázquez depuis le mois de septembre. C’est également l’occasion de se
réjouir des liens profonds et pérennes tissés au cours des années entre nos
deux institutions. Cette année encore, les membres des différentes sections
de l’Académie des Beaux-Arts ont, avec un intérêt toujours nouveau, décou-
vert et suivi dans leur cheminement une quinzaine de jeunes artistes dont le
talent a pu se déployer sous les auspices de ce lieu exceptionnel : peintres,
sculpteurs, graveur, architectes, photographes, mais également, cette année,
compositeurs et cinéaste sont à l’honneur dans ce catalogue qui se veut
une magnifique illustration de la pluridisciplinarité au cœur du projet de
l’Académie de France à Madrid. La richesse, dans la genèse du processus de
création, des possibilités offertes à un artiste par la confrontation à d’autres
créateurs, à d’autres disciplines, est immense : cette idée, qui est également
le principe fondateur de notre Académie, continuera, je l’espère, à inspirer
longtemps nos échanges et nos actions.
Arnaud d’Hauterives
, Secrétaire perpétuel
En haut : Lucie Geffré,
Magali
(détail), 2013, technique mixte sur toile.
E
space
E
volution
P
ierre
C
ardin
Les artistes de la
Casa de Velázquez
La quatrième édition de l’exposition « Itinerencia », qui a
pour dernière étape Paris, après Madrid, Real Monasterio
de Veruela [province de Saragosse], a été présentée à
l'Espace Evolution mis à disposition par Pierre Cardin .
Retrouvez l'intégralité du dossier thématique de la Lettre de l'Académie des Beaux-Arts
à l'adresse Internet :
P
alais
de
l
’I
nstitut
de
F
rance
Katharine Cooper
« Les Blancs Africains,
voyage au pays natal »
L
’exposition de Katharine Cooper,
lauréate 2012 du Prix de Photographie
Marc Ladreit Ladreit de Lacharrière consacrée
à la communauté blanche d’Afrique du Sud, a
eu lieu du 24 octobre au 24 novembre dernier
salle Comtesse de Caen. Organisée dans le
cadre des Saisons Afrique du Sud - France 2012
& 2013 et du Festival Photo Saint-Germain-
des-Prés, elle a attiré près de 8000 visiteurs.
En haut : Richard Schoeman sur les marches,
Jeffreysbaai, Afrique du Sud, 2013.
© Katharine Cooper
Ci-dessous : l'exposition, salle Comtesse de Caen.
Photo Thomas Raffoux
1 4-5,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,...32
Powered by FlippingBook