Printemps 2008 - page 12

23
22
J
e me souviens que mon premier achat d’un livre d’art,
il y a environ cinquante ans, fut
Les Caprices
de Goya,
en format de poche, présentés par Jean Adhémar, du
Cabinet des Estampes.
Je me souviens des premières expositions à l’Institut
néerlandais à Paris consacrées aux gravures de
Rembrandt…
La fascination devant les jeux et les mystères de l’encre et
du papier, du noir (je devrais plutôt dire : des noirs) et du
blanc est ancienne.
Elle dure toujours.
Voici maintenant plus de quarante ans que je rassemble
des gravures :
• œuvres d’artistes modernes et contemporains pour
l’immense majorité : le plaisir de la découverte de talents
naissants ou mal connus se joint, sans objectif de
spéculation, aux considérations économiques qui ne
peuvent être oubliées ;
• sans souci de la constitution d’un ensemble,
éventuellement exhaustif, consacré à une œuvre, une
période, un thème… Le résultat d’une succession de coups
de cœur, dans une orientation générale vers l’abstraction et
ses frontières, mais sans nécessairement exclure les
références les plus directes au monde extérieur ;
• sans exclusivité donnée à une technique particulière,
même si certaines formes d’estampes, telles les
lithographies, les sérigraphies, les gravures sur bois, sont
assez faiblement représentées.
Ainsi, le goût pour les enchantements des images
imprimées en noir et blanc s’est maintenu dans la diversité
des modes d’expression, des formats, voire des supports et
s’est étendu aux réductions de la couleur.
Beaucoup de ces gravures me paraissent s’inscrire dans
une continuité qui englobe notamment le monde végétal
et le monde minéral tels qu’ils apparaissent dans la
nature (troncs d’arbres, galets, herbes, écorces… )
ou après une intervention humaine (“écritures de
pierres”, pierres de rêves… ). Monde ancien toujours
actuel. Pérennité de techniques continuellement
porteuses de nouveauté. Permanence des templiers de
l’admiration et de la rêverie.
Itinéraire d’un
amateur de gravure
Par
Christian Massonnet.
Photo DR
C
omme beaucoup de jeunes ayant de petits moyens
financiers mais souhaitant acheter des œuvres origi-
nales de qualité, j’ai commencé ma quête par les
multiples
et dès que je me suis installé à Paris j’ai couru les
expositions et les galeries d’art contemporain ; mais le vrai
point de départ de ma passion pour la gravure a commencé
par une rencontre exceptionnelle avec Marc Pechdo,
graveur, élève de Gœtz, qui m’a fait découvrir tous les
aspects des techniques de la gravure.
J’ai aussi adhéré aux associations qui me permettaient
de constituer un fonds de collection, et c’est ainsi que j’ai
connu, à ses débuts, le Club “La Gravure Originale”, créé
par Alain Weil en 1970 ; en lui succédant à la présidence
de cette association, éditeur de gravures et avec mes amis
du comité de sélection, j’approfondis ma démarche de
collectionneur. En effet, grâce aux contacts directs avec
les artistes dans leurs ateliers, nous découvrons l’en-
semble de leur œuvre et leur parcours ; avec les impri-
meurs nous apprenons les exigences du tirage et avec les
amateurs collectionneurs nous partageons et faisons
partager notre passion.
Parvenu au terme de ma carrière professionnelle, j’es-
saie désormais d’apporter un peu d’aide d’organisation à
différentes associations, et notamment de graveurs,
toujours dans l’accomplissement de cette passion d’ama-
teur d’estampes. En effet, pour moi les gravures sont
toujours parmi les meilleurs moments de mes promenades
dans les arts plastiques ; comme une création musicale
pour un mélomane, elles m’apportent le plaisir d’une
grande variété de talents avec une part de sensualité qui
renforce leur présence.
Exposition de gravures
à l’Espace Pierre Cardin
N
ous voulons remercier notre confrère
Pierre Cardin qui a accepté de mettre à la
disposition de la section de Gravure de l’Académie
des Beaux-Arts une salle de l’Espace Pierre Cardin
pour rendre un hommage à nos confrères graveurs
récemment disparus :
Albert Decaris
,
André Jacquemin
,
Roger Vieillard
et
Jean-Marie Granier
, et nous permettre d’exposer
un choix de
18 graveurs contemporains
représentatifs des différentes tendances de la
gravure contemporaine.
Un catalogue sera édité à cette occasion.
Du 14 au 20 mai 2008
De 11h à 18h.
Espace Pierre Cardin
1, Avenue Gabriel - 75008 Paris
Tél. : 01 44 56 02 02
Un parcours de collectionneur
Par
Philippe Grenier de Monner
Dossier
Trémois
,
N°6 bis
, 1976.
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11 13,14,15,16,17
Powered by FlippingBook