Printemps 2009 - page 2-3

De la Grèce antique à l’âge classique,
la sculpture a marqué les époques.
Sortant du Salon de 1765, Diderot
notait : « Ce sont des ouvrages de
sculpture qui transmettent à la pos-
térité les progrès des beaux-arts chez les nations ».
Depuis les batailles livrées par les Romantiques et, après eux, au long
des décennies, la multiplicité des manifestes esthétiques, le destin de la
sculpture n’est plus aussi clair. Sans doute, de nos jours, elle demeure
attachée au quotidien et lui prête le talent ou le génie qui l’anime. Le
promeneur du Jardin des Tuileries voit surgir les femmes de Maillol,
grâce au 1% culturel, de jeunes artistes ont pu ériger leurs structures
dans l’espace des autoroutes et les municipalités, avec l’aide de com-
mandes publiques, enrichir le paysage urbain. Exemplaire, l’action de
Léonard Gianadda, membre associé étranger de l’Académie des Beaux-
Arts, de dresser dans sa ville, Martigny, des sculptures originales aux
carrefours et d’achever le parcours par un admirable parc-musée des
grands créateurs de la sculpture contemporaine. En Seine-et-Marne,
Yerres accueille désormais dans le domaine Caillebotte une importante
Biennale de la Sculpture.
Pourtant d’autres manifestations ne vont pas sans brouiller les pers-
pectives : installations, confrontation d’objets-sculptures modernes au
décor classique du Château de Versailles ou aux peintures de salles du
Musée du Louvre, tendent à substituer le jeu d’un spectacle à la vision
intime de l’œuvre sculpturale, relation profonde, essentielle, avec le
monde intérieur du créateur. Tel est le sens des témoignages des mem-
bres et correspondants de la section de Sculpture de l’Académie, que
Claude Abeille, avec Brigitte Terziev, a rassemblés dans cette Lettre.
Diderot encore, au Salon de 1767, soulignait et exultait ce que, dans ce
domaine, l’œuvre en construction a d’unique : « En sculpture point de
milieu, sublime ou plat ».
sommaire
page 2
Editorial
page 3
Actualités :
« La place de la photographie
dans l'éducation artistique
et culturelle »
pages 4, 5
Esposition : « Divers tissés »
pages 6 à 26
Dossier : « Sculptures »
page 27
Actualités :
Exposition à la
Bibliothèque Marmottan :
« Charlet, aux origines de
la légende napoléonienne »
Hommage à AndrewWyeth
Distinctions
page 28
Actualités :
« Le Palais Lumière,
un projet de Pierre Cardin »
page 29
Communication :
« Faux-jours et pleine
lumière : Maurice Ravel »
par Marcel Marnat
pages 30, 31
Communications :
« L’originalité dans les arts
plastiques et la protection de
l’Art contemporain »
par Didier Bernheim
« Photos-tableaux : une vision
de peintre-photographe »
par Titouan Lamazou et
Cyrille Valroff (alias Wally)
page 32
Calendrier des académicien
s
E
ditorial
Lettre
de
l'
ACADÉMIE
des
BEAUX-ARTS
I N S T I T U T D E F R A N C E
LETTRE DE L'ACADÉMIE DES BEAUX-ARTS •
Directeur de la publication
: Arnaud d’Hauterives •
Comité de rédaction
: délégué Paul-Louis Mignon ;
membres : Louis-René Berge, Yves Boiret, Edith Canat de Chizy, Gérard Lanvin, François-Bernard Michel, Lucien Clergue
Conception
générale, rédaction et coordination
: Nadine Eghels •
Conception graphique, réalisation
:
Impression
: Belzica - Imprimerie
Frazier • ISSN 1265-3810 •
Académie des Beaux-Arts 23, quai de Conti 75006 Paris
L
a séance fut ouverte par Xavier Darcos, Ministre de
l'Education nationale et membre de l'Institut. Au
cours de ces quatre heures de débat, les académi-
ciens et correspondants de l'Académie, les membres du Haut
Conseil ainsi que de nombreux photographes professionnels
et personnalités du monde de l'image purent évoquer les
différents débats posés par l'enseignement de la photogra-
phie, recenser les pratiques pédagogiques déjà en place et
proposer des solutions capables de répondre aux enjeux
actuels. Le développement des résidences de photographes
dans les établissements scolaires fut exploré comme une voie
à privilégier en particulier, afin d'enraciner la photographie
dans l'éducation artistique et culturelle. Cette séance fut
également l'occasion d'élargir la réflexion de l'assemblée sur
le rôle éducatif des arts en général.
Après un état des lieux dressé par Jean-Yves Moirin,
Inspecteur général de l'Education nationale, Michel Poivert,
Professeur d'histoire de la photographie à l'Université
Paris I, Marie Muracciole, Responsable du service culturel
du Musée du Jeu de Paume et Patrick Talbot, Directeur de
l’Ecole nationale supérieure de la Photographie ont déve-
loppé chacun un volet de la problématique de l'enseigne-
ment de la photographie, ce qui a suscité à chaque fois un
débat avec les photographes et différents acteurs du monde
de la photographie.
La séance a été clôturée par Guillaume Boudy, secrétaire
général du Ministère de la Culture, qui a rappelé l’importance
que Christine Albanel attachait à l’enseignement de la photo-
graphie, traduite notamment à travers la mise en œuvre à la
fin de l’année 2008 du programme « Ecritures de lumière »,
programme national d’éducation à la photographie.
En haut : Arnaud d'Hauterives, Secrétaire perpétuel de l'Académie des
Beaux-Arts, Xavier Darcos, Ministre de l'Education nationale et membre
de l'Institut et Didier Lockwood, Vice-Président du Haut Conseil de
l'Education artistique et culturelle.
Ci-contre : la Grande Salle des séances où on pouvait reconnaître,
au premier plan, Lucien Clergue et Yann Arthus-Bertrand.
Le mercredi 28 janvier 2009 a eu lieu,
dans la Grande Salle des séances de
l'Institut, une séance plénière du Haut
Conseil de l'Education artistique et
culturelle en association exceptionnelle
avec l'Académie des Beaux-Arts, à
l’initiative de Yann Arthus-Bertrand,
membre de la section de photographie
et représentant de l’Académie au sein du
Haut Conseil. Le thème de cette séance
était “La place de la photographie dans
l'éducation artistique et culturelle”.
2
|
| 3
La place de la photographie
dans l'éducation artistique et culturelle
A
ctualités
1 4-5,6-7,8-9,10-11,12-13,14-15,16-17,18-19,20-21,22-23,...32
Powered by FlippingBook