Eau, arbre, nuage, Wendelien Schönfeld
Expositions
Du
Au

Exposition de Wendelien Schönfeld

Travaux académiques

Du 6 décembre 2018 au 9 janvier 2019, l'Académie des beaux-arts consacre une exposition rétrospective à Wendelien Schönfeld, lauréate de la cinquième édition du Prix de Gravure Mario Avati-Académie des beaux-arts. Elle présente une centaine d'œuvres de ces vingt dernières années.

Wendelien Schönfeld travaille aussi bien avec la gouache, le dessin que la sculpture, ces trois mediums venant nourrir les lignes et compositions de ses gravures sur bois en couleurs. La xylographie est un procédé qui lui permet en effet de rendre compte du passage du temps, de la variation des nuances et des teintes qui en découlent : « Ce qui me manque parfois en gravure, par rapport au dessin, c'est une certaine spontanéité, mais d'un autre côté, pour s'exprimer énergiquement on a besoin de stylisation, d'abstraction et là la gravure est plus forte que le dessin. [...] Puis le dessin représente un moment tandis que la gravure permet de combiner différents moments. » *

L'œuvre de Wendelien Schönfeld est le fruit d'une observation du monde qui l'entoure et qu'elle esquisse sur le vif, sensible à la lumière de chaque instant. Elle parvient à rendre l'atmosphère des lieux, conviant le spectateur à entrer dans son univers à mi-chemin entre la réalité du quotidien et l'onirisme de ses paysages d'été. Ses gravures sur bois sont semblables à des fragments de souvenirs teintés de nostalgie, témoignant du quotidien à travers des paysages urbains (périphériques, gares, chantiers...), des personnes en train de travailler - de même l'artiste dans son atelier en train de peindre -, des univers intimes comme des intérieurs de maisons à l'instar de sa série dédiée à l'Hôtel Turgot. Wendelien Schönfeld accorde également une grande place aux pauses estivales où les baigneurs jouent dans l'eau, ses effets de miroir et ses reflets ; ou bien quand l'esprit s'évade dans des manèges équestres ou à travers la fenêtre.

Wendelien Schönfeld s'approche au plus près de l'intimité des paysages comme des personnages qu'elle esquisse: « Il s'agit pour moi de créer une atmosphère où se fondent le personnage et ce qui l'entoure, la pièce où il est, avec sa lumière particulière. Je fais le portrait de la pièce en même temps que celui de la personne, c'est cela qui m'intéresse». *

L'exposition invite à découvrir également quelques-unes de ses sculptures en bois.

* Extrait de l'entretien de l'artiste avec Virginie Caudron dans le cadre de l'exposition « Chemins de traverse » présentée au Musée du Dessin et de l'estampe originale de Gravelines, (7 avril - 16 septembre 2018).

Biographie

Wendelien Schönfeld a reçu une éducation artistique classique qui lui permet de choisir entre différentes techniques. L'art graphique, pourtant, court comme un fil rouge à travers sa carrière. Aussi bien dans la sculpture qu'elle pratique en taillant le bois ou en modelant l'argile, que dans la gravure sur bois. Elle ajuste et imprime chaque plaque avec sa couleur dédiée, l'une au-dessus de l'autre, en tirant profit de la transparence de l'encre pour mélanger ainsi les couleurs, tout comme un peintre l'aurait fait.

Ses sujets, elle les prend de la vie quotidienne. Son vrai sujet, c'est la différence des points de vue. En imaginant ces différences, elle veut montrer que chaque façon de voir compte.

À Amsterdam, elle vit et travaille entourée d'artistes qui échangent, se critiquent, se stimulent. Wendelien Schönfeld est pleinement consciente que son travail se nourrit profondément de ce contexte et de ces liens. Elle présentera dans l'exposition les oeuvres de quatre artistes qui influencent son oeuvre : Marianne Fox Ockinga, Toine Moerbeek, Joanna Quispe et Paul Gorter.

Un grand nombre de ses oeuvres sont aujourd'hui présentes dans des collections prestigieuses, comme celles du cabinet des arts graphiques du Rijksmuseum d'Amsterdam, de la Fondation Custodia, du Mauritshuis de La Haye et du musée Henriette Polak de Zutphen (dans la province de Gueldre).
 

Presse

Le communiqué de presse
Le dossier de presse

 

 P.Gorter, Portrait de Wendelien Schönfeld dans son atelier
 Wendelien Schönfel, Westland, 18x24 cm, 5 pl., 2017
 Wendelien Schönfeld, Amazone III, bois de tilleul peint
 Wendelien Schönfeld, Dermatologue, Boisde tilleul peint, H. 90, 2014
 Wendelien Schönfeld, Eau, arbre, nuage, gravure sur bois, ed. 30, 2016
 Wendelien Schönfeld, Grande vue, gravure sur bois en couleurs, 2004
 Wendelien Schönfeld, Hôtel Turgot, l’entrée
 Wendelien Schönfeld, Manège Geuzeneiland, 2015
 Wendelien Schönfeld, Manège intérieur, 2015
 Wendelien Schönfeld, Narcisse, 2000. Gravure sur bois en couleur
 Wendelien Schönfeld, Père, Bois de tilleul et de sapin peint, H.41, 2012
 Wendelien Schönfeld, Piet Hein tunnel, 2013
 Wendelien Schönfeld, Plage, 23x23cm,2017
 Wendelien Schönfeld, Plantage, Amsterdam, 2018
 Wendelien Schönfeld,Mouettes à Java-eiland
 Wendelien Scönfeld, Le bureau éditorial de Kunstschrift, 2006