Maison et atelier de Jean Lurçat

La Maison-atelier de Jean Lurçat

Soucieuse de préserver l'œuvre du peintre-cartonnier Jean Lurçat (1892-1966), Simone Lurçat, sa veuve, a légué à l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France la maison-atelier de l'artiste à Paris ainsi que les collections et le fonds d'archives qu'elle abrite. À travers la Fondation Jean et Simone Lurçat, officialisée par décret du Conseil d'Etat le 25 novembre 2010, l'Académie des Beaux-Arts, titulaire du droit moral et des droits patrimoniaux attachés à l'œuvre de Jean Lurçat, a pour mission de préserver et de faire rayonner l'œuvre du peintre, grand rénovateur de la tapisserie et personnalité majeure de la vie artistique du XXe siècle.

La maison du peintre, construite en 1925 par son frère l'architecte André Lurçat, dans la cité d'artistes de la Villa Seurat dans le XIVe arrondissement, appartient aux chefs-d'œuvre parisiens du Mouvement moderne. Inscrite à l'Inventaire des Monuments Historiques depuis 1975, elle a reçu le label « XXe siècle », et reste le témoignage de la collaboration des 2 frères.

Le programme de restauration de l'Atelier Lurçat avant l'ouverture au public s'attachera à mettre en valeur l'architecture novatrice d'André Lurçat et à restituer le lieu de vie et de travail du peintre.

 

 Si je crois à la peinture, à l'Art, c'est que j'ai toujours vu en cet exercice un des meilleurs véhicules par quoi s'atteint la qualité d'Homme. (Jean Lurçat)

 

 

Depuis 2010, l’Académie des beaux-arts, à travers la Fondation Jean et Simone Lurçat qu’elle a créée, s’est attachée à un patient travail d’identification, de classement et de reconditionnement de ce fonds d’archives (correspondance, notes personnelles, manuscrits d’articles et de conférences, coupures de presse et publications, photographies, échanges avec ateliers de tissage, collectionneurs, conservateurs de musées et galeristes…). Elle a par ailleurs assuré l’entretien du bâtiment et pourvu aux travaux de première urgence (étanchéité, réfection de l’atelier du dernier étage…) et a créé des réserves répondant aux exigences de la conservation des oeuvres d’art. Titulaire du droit moral et des droits patrimoniaux attachés à l’oeuvre de Jean Lurçat, l’Académie a par ailleurs pour mission de gérer les droits de l’artiste, de défendre son oeuvre et de promouvoir les collections qui lui ont été léguées, contribuant ainsi au rayonnement de celui qui fut l’un de ses plus illustres membres. L’Académie des beaux-arts organisera ainsi en 2021, une exposition consacrée à l’oeuvre graphique de Jean Lurçat dans le Pavillon Comtesse de Caen du Palais de l’Institut de France.

L’Académie a parallèlement mené une réflexion portant sur la rénovation de la maison-atelier, dans la perspective de son ouverture au public. Cette restauration s’attachera à mettre en valeur l’architecture novatrice d’André Lurçat et à restituer le lieu de vie et de travail de Jean Lurçat, personnalité majeure de la vie artistique du XXe siècle. La mise en conformité du lieu permettra de recevoir plus aisément les chercheurs et de présenter l’oeuvre de l’artiste au public.
Le groupement composé par h2o architectes, Equilibre structures, Gt2i et VPEAS a été retenu au terme d’un appel d’offres maîtrise d’oeuvre lancé le 24 janvier dernier. Cette mission a débuté le lundi 29 juin 2020, pour une durée de 22 mois, travaux compris.

 

 

(crédit Françoise Huguier)

4 Villa Seurat
75014 Paris
France

Extérieur de La Maison-atelier de Jean Lurçat
Portrait
Tapisserie de La Maison-atelier de Jean Lurçat
Galerie de La Maison-atelier de Jean Lurçat
Salon de La Maison-atelier de Jean Lurçat
L'Habit Vert de l'Académicien à La Maison-atelier de Jean Lurçat
Galerie de La Maison-atelier de Jean Lurçat