Anne Poirier

Sculpture
Élu(e) le
Prédécesseur
Anne Poirier

Née à Marseille en 1941, Anne Poirier est une plasticienne française. Après avoir suivi des études d’histoire de l’art à la Sorbonne, Anne Poirier entre à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris où elle rencontre Patrick Poirier. Ils deviennent pensionnaires pendant quatre ans de la Villa Médicis à Rome. Dès le début de leur séjour, en 1968, ils décident de travailler ensemble, formant ainsi un des tout premiers et rares couples d’artistes. Ils réunissent leurs idées, leurs sensibilités, et leurs travaux signés en commun deviennent les fruits de ce partage. Ce ne sont plus des artistes solitaires travaillant dans leur atelier en quête d’un langage personnel, mais des voyageurs, arpenteurs de sites, découvreurs de civilisations, de religions et de cultures différentes (Proche, Moyen et Extrême-Orient, Amérique Centrale, Etats-Unis…). Refusant les rôles conventionnels de sculpteur et de peintre, ils endossent ceux, interchangeables, d’archéologue et d’architecte.

Affranchie d’une recherche exclusivement formelle, leur approche artistique des sciences humaines est un voyage dans la mémoire qu’ils considèrent comme une valeur fondamentale, base de toute intelligence entre les êtres et entre les sociétés. Enfants de la guerre (nés respectivement en 1941 et 1942), ils s’attachent à révéler la fragilité des civilisations, des cultures et de la nature. Leur esthétique est souvent celle du fragment, de la ruine, de la catastrophe. Fidèles à la symbiose qui sous-tend leur création dès le départ, Anne et Patrick Poirier développent, depuis plus de cinquante ans, un œuvre protéiforme et visionnaire.

Les œuvres d’Anne et Patrick Poirier sont présentes dans les collections des plus grands musées : Musée national d’art moderne Centre Georges Pompidou, Paris, Musée d’art moderne de Paris, Neue National galerie (Berlin), Tate Modern (Londres), Ludwig Museum (Cologne), Getty Museum (Los Angeles), Musée d’Art contemporain de Montréal….

Leur travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles, notamment au Centre Georges-Pompidou (1978), au Museum of Modern Art de New York (1978), au Musée d’art contemporain de Montréal (1983), au Brooklyn Museum de New York (1984), au Städtische Galerie im Lenbachhaus de Munich (1988), au Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig de Vienne (1994), au Musée de l’Elysée de Lausanne (1999), au Getty Research Institute de Los Angeles (1999-2000), au Musée des Beaux-Arts de Nantes (2014), au Couvent de la Tourette d’Eveux (2014), au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole, de Saint-Priest-en-Jarez (2016- 2017), au Skulpturenpark Waldfrieden, Cragg Foundation de Wuppertal (2016-2017), à la Maison européenne de la photographie à Paris (2017), au De Pont Museum de Tilburg (2018-2019), à la Villa Médicis, à Rome (2019), au Château La Coste du Puy Sainte-Réparade (2021), à l’Abbaye du Thoronet (2021), au Musée régional d’art contemporain de Sérignan (2021- 2022) et au Ludwig Museum de Coblence (2022).

En France, Anne Poirier et Patrick Poirier sont représentés par la Galerie Mitterrand (Paris) et en Italie par la Galleria Fumagalli (Milan).

Depuis la disparition de leur fils unique Alain-Guillaume en 2002, Anne et Patrick Poirier vivent et travaillent en Provence, à Lourmarin (Vaucluse).

[portrait : crédit Juliette Agnel]