Clément Vuillier, premier prix, Prix de Dessin PIerre David-Weill 2021
Expositions

Exposition des lauréats du Prix de Dessin Pierre David-Weill 2021

Actualité

Les prix de Dessin Pierre David-Weill - Académie des beaux-arts pour l’année 2021 ont respectivement été attribués à Clément Vuillier (premier prix, d’un montant de 8000 euros), Joshua Durrant (deuxième prix, d’un montant de 4000 euros) et Lucile Piketty (troisième prix, d’un montant de 2000 euros). Deux mentions ont par ailleurs été décernées à Clémence Wach et Alexandre Zhu.

Trente-quatre autres candidats finalistes avaient également été invités par le jury à participer à l’exposition initialement prévue du 7 avril au 2 mai 2021 au Pavillon Comtesse de Caen de l’Académie des beaux-arts. La situation actuelle nous conduit à proposer une présentation numérique des œuvres distinguées par le jury.

Le jury était composé cette année de Jean Anguera, Pierre Carron, Pierre Collin, Erik Desmazières, Philippe Garel, Catherine Meurisse, Yves Millecamps, Jean-Michel Othoniel et Brigitte Terziev.

Retrouvez toutes les informations liées au concours en cliquant ici

 

Clément Vuillier - Premier Prix

Dessinateur, auteur de livres (BD, romans graphiques) et d’estampes (sérigraphie, risographie), Clément Vuillier, né en 1989, est diplômé d’illustration de l’Ecole Estienne à Paris et diplômé de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2012. Régulièrement édité par les éditions « 3 fois par jour » qu’il a co-fondées en 2010 avec deux amis (Idir Davaine et Sebastien Desplat) lors de ses études, Clément Vuillier collabore notamment avec les éditions « 2024 », la revue Reliefs, Télérama, la RMN Grand Palais et Socialter. Il a publié plusieurs ouvrages dont Nous partîmes 500 (2014), Le voyage céleste extatique (2015), Les succulentes (2018), et L’année de la comète (2019). Clément Vuillier vit et travaille à Paris. Son activité artistique alterne aujourd’hui entre dessin, graphisme, édition et sculpture.

« La série "Feux" se propose d’explorer le mouvement par définition insaisissable du feu, de la combustion du bois et des grands incendies. Ce motif, à la fois symbole d’émerveillement et de destruction, possède en lui-même une force hypnotique et dévastatrice, que je tente d’aborder par le biais du dessin. Des grandes piles de bois des Landes aux gigantesques incendies de forêt, la progression de feu se fait de plus en plus rapide, jusqu’à envahir la surface de la feuille et devenir un motif infini.
Il s’agit d’une série commencée y a plusieurs années, et toujours ouverte. J’y rajoute des dessins quand le besoin de retourner près du feu se fait sentir, pour y chercher chaleur ou pour en questionner la violence. Ces dessins, réalisés avant les grands incendies du Brésil et de l’Australie de 2019, trouvent aujourd’hui une résonance particulière avec les grands bouleversements climatiques induits par l’Homme et sa prédation sur le monde qui l’entoure. 
 »
Clément Vuillier

Clément Vuillier, "Feu 10", plume et encre de Chine sur papier Schollerhammer Duria, 40  x 28,5 cm, 2017
Clément Vuillier, "Feu 10", plume et encre de Chine sur papier Schollerhammer Duria, 40  x 28,5 cm, 2017

 

Clément Vuillier, "Feu 12", plume et encre de Chine sur papier Schollerhammer Duria, 40  x 28,5 cm, 2017
Clément Vuillier, "Feu 12", plume et encre de Chine sur papier Schollerhammer Duria, 40  x 28,5 cm, 2017

 

Clément Vuillier, "Pile de bois", plume et encre de Chine sur papier Schollerhammer Duria, 40  x 28,5 cm, 2017
Clément Vuillier, "Pile de bois", plume et encre de Chine sur papier Schollerhammer Duria, 40  x 28,5 cm, 2017

 

Joshua Durrant - Deuxième Prix

Artiste plasticien et musicien, Joshua Durrant est né en 1996. Il a obtenu en 2017 le diplôme national d’arts plastiques - option arts, avec les félicitations du jury et a été diplômé en 2019 de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts d’Angers. Alliant dessin, principalement au fusain, et compositions musicales, il expérimente depuis quelques années l’élaboration d’un imaginaire louvoyant dont il est le spectateur curieux et l’orchestrateur. Il l’enrichit de multiples pérégrinations mentales, de récits de voyages, d’amas d’objets récoltés dans l’étroit cabinet de curiosités du domicile familial. Joshua Durrant a réalisé de nombreuses expositions personnelles à Angers.

Joshua Durrant, "Ecrans", fusain sur papier, 65 x 50 cm, 2019
Joshua Durrant, "Ecrans", fusain sur papier, 65 x 50 cm, 2019

 

Joshua Durrant, "Paysages", fusain sur papier, 65 x 50 cm, 2019
Joshua Durrant, "Paysages", fusain sur papier, 65 x 50 cm, 2019

 

Joshua Durrant, "Cordée", fusain sur papier, 65 x 50 cm, 2019
Joshua Durrant, "Cordée", fusain sur papier, 65 x 50 cm, 2019

 

Lucile Piketty - Troisième Prix

Née en 1990, Lucile Piketty est diplômée de l’Ecole Estienne en gravure et de l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (2015). Lauréate du prix de gravure Lacourière 2016, Lucile Piketty a été membre de la Casa de Velázquez (Madrid) en 2017-2018 avant de passer un an en résidence à la Cité internationale des Arts en 2019. Elle enseigne actuellement la gravure à l’ENSAD de Paris. Son œuvre s’inscrit dans une constante recherche de représentation du temps et de l’ensemble des thèmes qui s’y rattachent. Elle décline souvent ses sujets en séries, où les images se répondent les unes aux autres.

Lucile Piketty, "30 août 2020", plume et encre de Chine, 18,5 x 31,5 cm, 2020
Lucile Piketty, "30 août 2020", plume et encre de Chine, 18,5 x 31,5 cm, 2020

 

Lucile Piketty, "31 août 2020", plume et encre de Chine, 18,5 x 31,5 cm, 2020
Lucile Piketty, "31 août 2020", plume et encre de Chine, 18,5 x 31,5 cm, 2020

 

Lucile Piketty, "15 octobre 2020", plume et encre de Chine, 18,5 x 31,5 cm, 2020
Lucile Piketty, "15 octobre 2020", plume et encre de Chine, 18,5 x 31,5 cm, 2020

 

Clémence Wach - Mention

Née en 1982, Clémence Wach est une artiste autodidacte. Elle vit et travaille en Bourgogne où elle a créé l’Atelier du Faubourg, un lieu d’enseignement du dessin et de la peinture. Dans son œuvre, Clémence Wach emploie des techniques variées, seules ou en mélange - huile, aquarelle, encres, pierre noire, fusain, crayons de couleur, brou de noix, pastels secs - qui lui permettent d’ouvrir au maximum les possibilités de représentation.

Alexandre Zhu - Mention

D’origine chinoise, Alexandre Zhu est né à Paris en 1993. Il a étudié à l’Atelier de Sèvres, à la School of Visual Art à New York et a été diplômé en 2018 de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris. Son travail a été exposé en France, en Italie, au Maroc et en Belgique. Le travail d’Alexandre Zhu se caractérise par une pratique essentielle du dessin au fusain, et s’étend également à la sculpture et la photographie. Se fondant sur une observation de notre environnement en perpétuelle mutation, Alexandre Zhu s’intéresse à l’uniformisation de nos paysages et ses transformations incessantes.

Les finalistes de l'édition 2021

Trente-quatre candidats avaient été sélectionnés par le jury pour participer à l'exposition :

Vincent Anaskieviez, Fantine Andrès, Yann Bagot, Abdelhak Benallou, Blanche Berthelier, Camille Bruat, Coline Casse, Julia Chaffois, Delphine Chevalme, María Chillon, Gaétan Gautelier, Sandra Ghosn, Julien Go, Jérôme Grivel, Yuchi Hao, Alexandre Herrou, Louise Janet, Thomas Julliot-Decker, Maéva Maison, Mélanie Matecek, Manon Pellan, Anaïs Prouzet, Solène Rigou, Gaultier Rimbault-Joffard, Felix Rodriguez-Sol, Axel Roy, Domitille Siergé, Raphaël Tétreault-Boyle, Julia Tsapurak, Louise Vendel, Cynthia Walsh, Iwan Warnet, Ji Soo Yoo, Fabien Yvon.

Vincent Anaskieviez

Fantine Andrès

Yann Bagot

Abdelhak Benallou

Blanche Berthelier

Camille Bruat

Coline Casse

Julia Chaffois

Delphine Chevalme

María Chillon

Gaétan Gautelier

Sandra Ghosn

Julien Go

Jérôme Grivel

Yuchi Hao

Alexandre Herrou

Louise Janet

 

Thomas Julliot-Decker

Maéva Maison

Mélanie Matecek

Manon Pellan

Anaïs Prouzet

Solène Rigou

Gaultier Rimbault-Joffard

Félix Rodriguez-Sol

Axel Roy

Domitille Siergé

Raphaël Tétreault-Boyle

Julia Tsapurak

Louise Vendel

Cynthia Walsh

Iwan Warnet

Ji Soo Yoo

Fabien Yvon