Jacques Rougerie

Architecture
Élu(e) le
Prédécesseur
Né(e) à
Paris
Le
Portrait de Jacques Rougerie

Jacques Rougerie entretient une passion dévorante pour le milieu marin et l’espace. Il est bercé, depuis sa plus tendre enfance par les romans d’aventure de Jules Verne, “Vingt mille lieues sous les mers”, les récits d’Arthur Clarke et les expéditions du Commandant Cousteau. Il est fasciné par les femmes et les hommes engagés dans l’aventure spatiale et les explorateurs  du monde sous-marin, qu’il appelle affectueusement les « Mériens ».

Convaincu que « C’est de l’océan et de la galaxie que naîtra le destin des civilisations à venir », il voue sa vie à l’architecture marine et spatiale. Il bâtit ses recherches et ses réalisations sur une architecture biomimétique, bioinspirée, fondée sur les travaux de Léonard de Vinci. Il parcourt le monde à la rencontre des peuples de la mer et de l’eau pour mieux comprendre l’identité culturelle et artistique qui nait des milieux marins et aquatiques.

Il est aujourd’hui considéré comme un architecte international visionnaire du XXIe siècle.

En tant qu’architecte, je voue ma vie à bâtir le futur.

Il démarre sa propre aventure en créant dans les années 70 le centre d’architecture de la mer et de l’espace, le C.A.M.E, pour construire, avec une équipe pluridisciplinaire, des structures architecturales inspirées du bio-mimétisme. Il a imaginé et construit sa première maison sous-marine, Galathée en 1977. Il poursuit avec l’Aquascope, un trimaran d’observation sous-marine semi-submersible pour le grand public, dont le design bionique est inspiré de la raie manta. Il donne vie au trimaran Aquaspace ou “l’Œil des mers“, doté d’une coque centrale transparente pour observer les fonds marins.

Il expérimente lui-même ses réalisations. En véritable explorateur, il a vécu à plusieurs reprises dans des habitats sous-marins et a participé au record du monde de vie sous la mer, 69 jours, aux Etats-Unis.

Mais son projet ultime, la synthèse de plus de 30 ans de travaux et d’expériences, est un vaisseau d’exploration océanographique, tel la station spatiale ISS. « SeaOrbiter » est un navire vertical unique au monde, la sentinelle de l’océan.

Jacques Rougerie a créé une nouvelle architecture marine innovante et audacieuse, fondée sur le savoir-faire et la maîtrise des technologies qui a fortement influencé le style de ses projets et réalisations architecturales terrestres littorales, avec, entre autres, de grands centres scientifiques, éducatifs et culturels de la mer : Océanopolis à Brest, Nausicaa à Boulogne-sur-Mer,  la Cité de la mer à Cherbourg, le Musée de la mer de Qingdao en Chine, le Musée d’archéologie sous-marine d’Alexandrie en Egypte, l’Ecomusée Fare Natura en Polynésie, l’Océonarium en Inde, le Pavillon de la Mer de Kobé au Japon.

Ce travail a aussi présidé au renouveau de la piscine Molitor, fleuron de la découverte aquatique au cœur de Paris.

Il travaille également sur de grands  projets d’architecture sur la mer à travers le monde, avec notamment, à Dubaï « City in the ocean » ou l’extension de Monaco sur la mer.

Considérant qu’il est urgent et primordial de répondre à la problématique de la montée du niveau des océans, il œuvre à l’émergence de nouveaux paradigmes pour l’aménagement des littoraux.

L’engagement d’un homme viscéralement tourné vers l’avenir

Jacques Rougerie croit au génie humain et fait confiance à son extraordinaire pouvoir d’adaptation et de création.

Pour lui, l’architecture d’aujourd’hui doit impérativement s’emparer des enjeux de développement durable et intégrer les nouvelles technologies dans le respect de l’environnement et de la nature.

En 2009, il créé La Fondation Jacques Rougerie Génération Espace Mer – Institut de France – Académie des Beaux-Arts. Son ambition est d’offrir aux jeunes générations les moyens d’agir pour bâtir le futur de l’humanité et de faire naître des vocations. A travers son Concours international d’Architecture, elle récompense chaque année l’audace, la créativité et la passion des jeunes architectes, ingénieurs et designers. Elle favorise le développement de projets biomimétiques particulièrement innovants, préfigurant les futurs modes de vies liés aux mondes littoral, marin, sous-marin et de l’espace, et répondant aux défis actuels de réconcilier l’homme et la nature, dans une logique de développement durable.

Depuis de nombreuses années, il expose à travers le monde, donne  des conférences et participe à des séminaires d’enseignement dans les écoles et universités d’architecture internationales. 

Professeur Honoris Causa à l’Université d’Ingénierie et d’Architecture de Yunnan (Chine)
Enseignant à l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris Val-de-Seine

JacquesRougerie est Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur, Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres, Officier de l’Ordre du Mérite Maritime.
Il a reçu le Prix de l’Union Internationale des Architectes (U. I. A.)
et le Prix de l’Académie d’architecture.

Œuvres

Publications

De vingt mille lieues sous les mers à SeaOrbiter - Éditions Democratic Books

Les Enfants du Capitaine Nemo - Editions Arthaud

Habiter la mer - Editions maritimes et d’Outre-Mer