Subvention affectée par l’Académie des beaux-arts au Musée Girodet
Autre

Subvention au Musée Girodet

Travaux académiques

Une subvention d’un montant de 10 000 euros a été affectée par l’Académie des beaux-arts au Musée Girodet à la restauration du tableau emblématique de Anne-Louis Girodet La Mort de Camille. Ce tableau fait partie des 68 peintures déposées en septembre dernier par le musée aux ateliers de Restauration du Centre de recherche et de restauration des Musées de France, sur le site de la Petite écurie du roi à Versailles, en vue de leur prochaine restauration. L’Etat s’est récemment engagé à aider le musée, très gravement touché par les intempéries de juin, par le versement d’une aide exceptionnelle.

La Mort de Camille, dite aussi Horace tuant sa sœur, sujet du concours du Grand Prix de l’Académie des beaux-arts pour l’année 1785, est la première peinture d’histoire réalisée par Girodet, à l’âge de dix-huit ans. Répertoriée dans l’inventaire après le décès de Girodet et donnée par la nièce de l’artiste, cette œuvre est également la première du maître à avoir intégré les collections du musée de Montargis dès son ouverture en 1853. Sa provenance et son statut en font une des pièces les plus importantes de la collection.

Subvention affectée par l’Académie des beaux-arts au Musée Girodet