Antoine Reicha

Composition musicale
Élu(e) le
Prédécesseur
Né(e) à
Prague, Bohême
Le
Date de décès

Antoine Reicha

Antoine Reicha

Antoine Reicha

Antoine Reicha (1770-1836, élu au fauteuil de François Boieldieu en 1835). Né à Prague, il apprend le violon auprès de son oncle, violoncelliste virtuose, puis le piano et la flûte qui devient son instrument principal. À 17 ans, il dirige lui-même l’exécution de sa première symphonie à Bonn. De 1794 à 1799 il donne des leçons de piano et d’accompagnement à Hambourg où il y compose la musique d’un opéra, Godefroid de Montfort. C’est par la suite à Vienne qu’il compose un nombre considérable d’ouvrages, avec une réelle volonté d’innovation comme le révèle le recueil Trente-six fugues pour le piano d’après un nouveau système. En 1808, il se fixe à Paris où il se livre à l’enseignement de la composition et à la publication en 1814 de son Traité de mélodie. Il devient en 1817 professeur de contrepoint et de fugue au Conservatoire de Paris. Avec ses nombreux duos, trios, quatuors, quintettes et octuors, Antoine Reicha a composé plus de cent partitions pour instruments à vent. En 1835, il succède à Boieldieu à l’Académie, année au cours de laquelle César Franck devient son élève.