Jean-Baptiste Sécheret
Expositions
Du
Au

Exposition de Jean-Baptiste Sécheret, lauréat du Prix Mario Avati 2013

Travaux académiques

L’Académie des beaux-arts a exposé du 9 janvier au 7 février 2014 les œuvres de Jean-Baptiste Sécheret, lauréat de la première édition du Prix de Gravure Mario Avati - Académie des beaux-arts. Cette exposition qui a présenté 80 œuvres représentatives de la diversité des langages plastiques employés par l’artiste a proposé également 14 gravures de Mario Avati, en hommage au maître de la manière noire.

Jean-Baptiste Sécheret

Né en 1957 à Paris, Jean-Baptiste Sécheret entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1976.
Après avoir reçu le prix du portrait Paul-Louis Weiller en 1983, il est pensionnaire à la Casa de Velázquez de 1984 à 1986. Il expose régulièrement à Paris mais ses œuvres ont aussi été présentées à Madrid, New York et Bâle. En 2001, une rétrospective de son œuvre gravé et lithographié a été organisée à Maubeuge puis au musée de Gravelines à l'occasion de la parution du catalogue raisonné de ses estampes (1979-2001).
L’artiste a abordé toutes les techniques de l'estampe - lithographie, pointe-sèche, eau-forte,  aquatinte, gravure sur bois, monotype - pour traiter de sujets aussi divers que natures mortes (Composition aux trois anses, 1996), paysages (Les Poiriers, Pasnel, 2010), vues urbaines (Harlem, 2009 ), intérieurs (Salle Cortot, 1997), portraits (Blanca, 2012 )…
Jean-Baptiste Sécheret vit et travaille à Paris et enseigne depuis 1989 à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville. Depuis 2000 il a également illustré plusieurs livres, dont le dernier en 2013, Mémoire des murs de Pierre Bergougnioux.
Son œuvre comprend à ce jour plus de 300 estampes.

 

Jean-Baptiste Sécheret Harlem, New York, Jean-Baptiste Sécheret. Lithographie rehaussée à la colle et aux pigments, 2009
Harlem, New York, Jean-Baptiste Sécheret. Lithographie rehaussée à la colle et aux pigments, 2009

 

Williamsburg Bridge, Jean-Baptiste Sécheret Lithographie, 2006
Williamsburg Bridge, Jean-Baptiste Sécheret. Lithographie, 2006

 

Blanca II, Jean-Baptiste Sécheret Lithographie, 2011
Blanca II, Jean-Baptiste Sécheret
Lithographie, 2011

 


Mario Avati (1921-2009)

Mario Avati est né à Monaco et a fait ses études à l’École Nationale des Arts décoratifs de Nice, puis à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris.
Son œuvre s’est vue récompensée de plusieurs prix importants : Prix de la critique à Paris en 1957 ; Médaille d’or de la première Exposition internationale d’Art Graphique de Florence en 1969 ; Grand Prix des Arts de la Ville de Paris en 1981 ; Prix Nahed Ojjeh de l’Académie des beaux-arts en 1997. Elle a été exposée dans de nombreux musées : Allantown Art Museum, musée de l’université de Californie et de Los Angeles, musée du Risorgimento à Turin, musée d’Alexandrie, musée de Santa Cruz, musée d’art moderne de Santa Barbara, musées de Hamamatsu et Yokohama, musées de Maubeuge, Douai, Dunkerque, Arras, Beauvais et Gravelines.
Mario Avati a pratiqué toutes les techniques de gravure, avant de s’orienter principalement vers la manière noire qu’il découvre en 1957 d’abord en noir, puis, à partir de 1969, en couleurs. Empreinte d’humour et de poésie, l’œuvre de l’artiste, maître incontesté de la manière noire, est principalement consacrée à la nature morte et à la représentation animale.
 

Mario Avati
Mario Avati 

 

Où l’on songe à Kamakura, Mario Avati Manière noire imprimée en couleurs, 1976
Où l’on songe à Kamakura, Mario Avati
Manière noire imprimée en couleurs, 1976


 

Presse