Jean-Michel Wilmotte

Architecture
Élu(e) le
Prédécesseur
Né(e) à
Soissons
Le
Jean-Michel Wilmotte

Membre de l’Académie des Beaux-Arts depuis 2015 et Administrateur des Arts Décoratifs depuis 2008, Jean-Michel Wilmotte est architecte, urbaniste et designer. 

Né en 1948 à Soissons (France) et diplômé de l’École Camondo (Paris), il a fondé en 1975 l’agence d’architecture Wilmotte & Associés qui, avec son studio de design Wilmotte & Industries, réunit aujourd’hui, en France (Paris, Nice), au Royaume-Uni (Londres), en Italie (Milan, Venise), au Sénégal (Dakar) et en Corée du Sud (Séoul), 250 architectes, urbanistes, designers, muséographes et architectes d’intérieur de 31 nationalités. 

De Paris à Dallas, de Rio de Janeiro à Séoul, en passant par Londres, Dakar, Venise et Moscou, Jean-Michel Wilmotte et ses équipes mènent actuellement plus de 100 projets dans 29 pays, avec une forte présence dans les secteurs de la culture, du tertiaire et de l’hôtellerie.

Aménagements muséographiques au Musée du Louvre, et notamment au Pavillon des Sessions (1987-2006), au Rijksmuseum à Amsterdam (2013), au Musée d’Art islamique de Doha au Qatar (2008) ou encore le Musée du Chiado à Lisbonne (1994) et le Gana Art Center à Séoul (1998) ; réalisation du stade de Nice (2013) et du musée du sport (2014), du siège mondial du groupe L’Oréal à Clichy (2014), du centre de gestion sportive Ferrari à Maranello en Italie (2015 et 2018), de la cathédrale orthodoxe russe à Paris (2016), et bientôt du centre de performance du Paris-Saint-Germain à Poissy, de la Gare d’Austerlitz (grande halle voyageurs, cours Museum, commerces) à Paris, de l’hôpital américain de Paris à Neuilly-sur-Seine, du siège mondial d’ArcelorMittal à Luxembourg-ville, du centre de la civilisation islamique à Tachkent en Ouzbékistan ou encore de la Maison des Nations-Unies au Sénégal à Diamniadio. 

Des projets de toutes échelles, de la poignée de porte jusqu’à la conception du schéma directeur du Grand Moscou, et une affection particulière pour l’agencement d’espaces culturels et muséographiques, ainsi que les projets de réhabilitation et de reconversion, comme celle de l’ancien grenier à sel en salle des ventes et bureaux à Avignon (1989), de l’ancien hôpital royal de Versailles en logements, espace culturel et commerces (2015), de la halle Freyssinet en Station F, le plus grand campus de start-up au monde (2017), du Collège des Bernardins (2008), de l’hôtel Lutetia (2018), ou de l’hôtel de l’Artillerie en campus Sciences Po (en cours), à Paris.

A la fois engagés dans la préservation du patrimoine architectural et résolument tournés vers l’avenir, Jean-Michel Wilmotte et ses équipes construisent, transforment et mettent en scène avec précision et sensibilité, composant aussi bien avec les matériaux naturels et les savoir-faire artisanaux qu’avec les matériaux composites et les techniques de pointe. 

Une approche délicate, exigeante et innovante qu’ils partagent par ailleurs avec les futurs architectes, notamment à travers la Fondation Wilmotte créée en 2005 et le prix W, un concours européen autour de la reconversion du bâti ancien suivant le concept de greffe contemporaine, que l’auteur du Dictionnaire amoureux de l’architecture publié chez Plon développe depuis plus de trente ans.

Récompensés par de nombreux prix internationaux, Jean-Michel Wilmotte et son agence ont notamment reçu le Prix Europa Nostra 2010 pour la réhabilitation du Collège des Bernardins à Paris, l’International Architecture Award 2014 pour le stade Allianz Riviera à Nice (France), le Best European Museum Award 2015 décerné au Rijksmuseum (Pays-Bas, Amsterdam), les Geste d’Or 2014 et 2017, Pierre d’Or 2016 et Architizer A+ award 2018 dans la catégorie « coworking » pour le campus de startup Station F (France, Paris) ou encore le Prix Versailles 2019 pour l’Europe décerné à l’Hôtel Lutetia (France, Paris) dans la catégorie « hôtel ».

Une reconnaissance internationale renforcée, en 2010, par l’entrée de l’agence dans le classement des 100 plus grands cabinets d’architecture du monde (60e en 2020), selon l’étude réalisée par le magazine anglais Building Design.

Jean-Michel Wilmotte est Chevalier de la Légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre National du Mérite, Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques et Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres.


Portrait : crédit Jean Grisoni

Œuvres