Institut de France
Musique
Lauréat : Aurélien Dumont

Prix de commande de la Fondation Simone et Cino Del Duca 2020

Créée en 1975 et présidée par Simone Del Duca, correspondante de l’Académie des beaux-arts jusqu’à sa mort en 2004, la Fondation Simone et Cino Del Duca est abritée à l’Institut de France depuis 2005. Simone Del Duca a confié à l’Institut le soin de poursuivre son œuvre en France et à l’étranger, dans le domaine des arts, des lettres et des sciences par le moyen de subventions, de prix et d’aides attribués chaque année sur proposition des académies.

Le Prix de composition musicale de la Fondation Simone et Cino Del Duca est décerné chaque année depuis 1995, à l’exception de l’année où le Grand Prix de la Fondation est remis à un compositeur (tous les 3 ans). Il est remis sur proposition de la section de composition musicale de l’Académie des beaux-arts.

Poursuivant sa mission de soutien à la création musicale contemporaine, l’Académie des beaux-arts a souhaité faire évoluer cette distinction et a créé depuis 2014 deux prix distincts : un prix de commande doté de 15 000 € et un prix d’interprétation doté de 10 000 €.

En 2020, les prix artistiques de la Fondation Simone et Cino Del Duca ont été attribués ainsi. Le Prix de commande a été décerné au compositeur Aurélien Dumont auquel il est passé commande d’une œuvre originale qui sera créée sous la Coupole de l’Institut de France lors de la Séance solennelle 2021 de l’Académie des beaux-arts. Le Prix d'interprétation a été attribué à la pianiste Claire Désert. Le Prix de confirmation, en sculpture, a été décerné à Vincent Péraro. En peinture, la dotation du Grand Prix a été répartie en quatre prix récompensant Guillaume Bresson, Damien Deroubaix, Pierre Monestier et Tursic & Mille.

 

 

Aurélien Dumont, lauréat du Prix de commande

Aurélien Dumont
© Manfredi Gioacchini l’Académie de France à Rome-Villa Médicis, 2017

Pensionnaire de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis en 2017-2018, Aurélien Dumont (né en 1980) est docteur en composition musicale dans le cadre du programme SACRe de l’Université PSL et du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (classe de Gérard Pesson). Il étudie également à l’IRCAM, au sein des cursus en composition et informatique musicale.

Sa musique est pensée comme une glissière temporelle, comme une cartographie constituée de petits paysages où se côtoient des objets musicaux inattendus et hétérogènes. Ce sont des briques de langage qui, mises en tension les unes avec les autres, construisent un discours musical en résonance avec la philosophie, l’altérité culturelle et les autres arts.

Ses œuvres sont interprétées à travers le monde par des interprètes de renom et il est lauréat de plusieurs prix prestigieux (Prix Pierre Cardin de l’Académie des beaux-arts, Prix Hervé Dugardin et Georges Enesco de la SACEM, Prix de composition San Fedele de Milan, du Takefu International Music Festival au Japon, etc.).

Ses deux albums While et Stillness ont été salués par la critique (sélection musicale du journal Le Monde, Grand Prix International du Disque 2018 de l’Académie Charles Cros, etc.). Parmi ses derniers travaux, citons son opéra de chambre sous casque Macbeth/Qui a peur du loup ? (mise en scène de Matthieu Roy) créé à l’Opéra National de Bordeaux, son concerto pour piano en joué-dirigé Écoumène, commande du pianiste concertiste François-Frédéric Guy, ou encore le théâtre musical Black Village, adaptation pour l’ensemble L’Instant donné du roman éponyme de Lutz Bassmann (Antoine Volodine).

Son troisième disque monographique, Tide, interprété par l’Ensemble 2E2M, paraîtra en octobre 2020 chez le label NoMadMusic.

Edition précédente / suivante