Portrait de Stanislav Makowsky
Musique
Lauréat : Stanislav Makovsky

Prix Pierre Cardin 2019

Pierre Cardin, membre de l’Académie des beaux-arts, a souhaité encourager les artistes en créant en 1993 cinq prix annuels, d’un montant de 7625 euros chacun, décernés à un peintre, un sculpteur, un architecte, un graveur et un compositeur sur proposition de chacune des sections concernées de l’Académie.

Les Prix Pierre Cardin 2019 ont été attribués à Julien des Monstiers (peinture), Julien Creuzet (sculpture), Lina Ghotmeh (architecture), Arnaud Rochard (gravure) et Stanislav Makovsky (composition musicale).

 

Stanislav Makovsky
crédit Caroline Galina-Pettavino

Stanislav Makovsky est né 1988, en Sibérie.
Après avoir étudié le violoncelle et la musicologie au collège de Kemerovo, il étudie la composition au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou auprès de Youri Kasparov. Il étudie ensuite au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris auprès de Stefano Gervasoni (composition), Michaël Levinas (analyse) Luis Naòn, Yan Maresz, Tom Mays (électronique), Aleksandros Markeas et Vincent Lê Quang (improvisation) et Bruno Coulais (musique à l’image). Il prend part aux académies dans la ville de Tchaïkovsky (2011), à Darmstadt (2012), Voix Nouvelles à Royaumont (2014) et ManiFeste de l'Ircam (2016-18). Entre 2014 et 2017, il est artiste résident à la Fondation Robert Laurent-Vibert au Château de Lourmarin (Vaucluse).

Marqué  la philosophie kantienne, la littérature mythologique, l’art et architecture de la Renaissance Stanislav Makovsky développe une esthétique lié à la scène ou image, l’improvisation  et marquée plus généralement par des éléments extra musicaux. Il intègre la danse  dans son travail de création  en utilisant des moyens électroniques pour produire le son en temps réel ou différé.

Makovsky se produit régulièrement en tant qu’improvisateur à travers toute l’Europe, et ses œuvres ont été jouées par des ensembles tels que l’Ensemble Multilatérale, Recherche, Les Metaboles, le Neue Vocalsolisten Stuttgart, le GAMEnsemble, le MolOt-Ensemble, l’Ensemble XXe siècle, le Studio for New Music, le MCME, lEnsemble Nostri Temporis, le quatuor Cantando

En 2016 il a formé un duo avec pianiste russe Andrei Korobeinokov pour un projet Piano VS Electronic . Le duo s’est inspiré du répertoire  des œuvres de musique classique pour créer un projet qui réunit diverses  pratiques musicales : l’électroacoustique, l’improvisation pour créer  un d dialogue entre les styles et époques. Ce projet a été donne lors de plusieurs festivals en Europe  jusqu’aux rencontres de  Bouriatia.

Stanislav Makovsky s’est vu décerner en 2015 le "Peer Raben Music Award" à Cologne (Allemagne), ainsi que le prix de la meilleure musique lors du festival du court-métrage ZubrOFFka à Bialystok (Pologne) pour la musique qu’il composa pour le court-métrage « It » du réalisateur Genadzi Buto.

Il remporta également le prix de Jury du concours de composition Saint-Christophe , le 1er prix du concours de composition «Premiere exécution à Saint-Pétersbourg» en Russie.