Marion Verboom
Sculpture
Lauréat : Marion Verboom

Prix d'encouragement 2019

L'Académie des beaux-arts attribue annuellement cinq prix de 2800 euros chacun à de jeunes artistes dans les disciplines suivantes : peinture, sculpture, architecture, gravure et composition musicale.

Les Prix d'encouragement 2019 ont été décernés à Iris Levasseur (peinture), Marion Verboom (sculpture), au Studio BAST (architecture), Emmanuelle Aussedat (gravure) et Samir Amarouch (composition musicale).

Portrait de Marion Verbomm
crédit Nicolas Brasseur

Marion Verboom (1983) est diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2009 et rejoint le programme de résidence De Ateliers (Amsterdam-2009/2011). Son travail qui mêle dessin et sculpture a été présenté dans des expositions personnelles à l’espace 40mcube à l’occasion des Ateliers de Rennes – Biennale d’art contemporain (2012), au Musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne (2015), à The Pill Gallery (Istanbul, 2016), ou à la galerie Jérôme Poggi (2018). Elle a participé à des expositions collectives au Musée International des Arts Modestes (Sète, 2017) ou au Frac Bretagne (Rennes, 2018). Elle a également contribué à l’installation occupant le nouvel espace du « Toguna » au sein du Palais de Tokyo qui a ouvert ses portes en 2018, et collaboré avec la Maison Chloé (2017-2018). Elle vient d’achever par une exposition ainsi que la publication d’un livre avec RVB books, sa participation à la résidence LVMH Métiers d’arts. Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs collections publiques, notamment celle du Centre national des arts plastiques (Cnap), du Fonds municipal d’art contemporain de la ville de Paris, du Frac Bretagne ou du musée d’Arts de Nantes. Elle est représentée par la galerie Jérôme Poggi (Paris) et The Pill Gallery (Istanbul).

Achronies, 2019. Fondation Cartier pour l'Art Contemporain. Crédit photographique : Luc Bœgly
Loess, céramique, 2012. Crédit photographique : Nicolas Brasseur
Cartouche, rocaille, 2013. Le Vent des Forêt. Crédit photographique : Nicolas Brasseur